Chaleur, attention danger !

Que vos parents partent en vacances ou qu’ils restent chez eux, l’été peut-être une période difficile pour les personnes âgées. En cas de fortes chaleurs ou de canicule, leur état de santé est susceptible de se dégrader rapidement. Quelques conseils pour limiter les risques.

web-heatwave-1v2-rex

Dans un environnement chaud et sec, les personnes âgées produisent moins de sueur que les personnes plus jeunes. Elles ont donc une difficulté plus importante à s’adapter aux élévations soudaines de températures. De la même manière, il leur faut plus de temps que la moyenne pour récupérer leur température de base.

L’utilisation d’appareils de climatisation et de ventilation est une des mesures les plus efficaces pour abaisser la température ambiante. Il faut cependant, s’assurer que la température ne soit pas trop basse. Un bon compromis, lorsqu’il fait très chaud est de rechercher une température de 5°C inférieure à la température extérieure. Pensez aussi à ouvrir les fenêtres et persiennes pendant la nuit, pour refroidir la maison et croisez les volets la journée, pour garder la fraîcheur.

Durant la journée, il existe plusieurs moyens simples permettant d’abaisser la température du corps. Voici 10 conseils à suivre pour adopter la bonne attitude face à de grosses chaleurs.

La bonne attitude

- Evitez de sortir aux heures les plus chaudes entre 12 et 16 h.

- Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil

- Restez dans les pièces les plus fraîches du domicile

- Buvez de l’eau fraîche et non glacée, sans attendre la soif

- Humidifiez-vous le corps à l’aide d’un brumisateur ou un gant de toilette

- Mangez varié et équilibré en privilégiant les salades

- Reposez-vous et évitez tout effort physique inutile en cas de grosses chaleurs

- Portez toujours un chapeau ou une casquette et privilégiez les vêtements amples

- Ne prenez que les médicaments qui vous ont été prescrits et conservez-en la liste sur vous ainsi que le numéro de votre médecin traitant.

- Dans la mesure du possible, équipez vous d’un ventilateur

Que faire en cas de prise médicamenteuse associée ?

Certains médicaments favorisent la déshydratation : si vous prenez un traitement au long cours, il y a peut-être des précautions particulières à prendre.

– Par exemple, la prise de médicaments diurétiques peut aggraver la déshydratation.

– Certains médicaments peuvent être à l’origine d’hyperthermie, comme les neuroleptiques. D’autres médicaments diminuent la déperdition de chaleur comme les atropiniques.

- Si vous avez des doutes consultez votre médecin avant l’été et posez lui la question.

- Si vous ressentez des maux de tête, une sensation de faiblesse, de vertige ou une impression de fièvre : reposez-vous, mettez vous à l’ombre, buvez, vaporisez-vous de l’eau sur le corps, passez-vous les mains et les bras sous l’eau fraîche.

– Si cela est possible, prenez une douche fraîche et aérez les pièces. Vous pouvez également appliquer des poches de glace sur les poignets et les jambes, en prenant soin d’éviter le cou.

Si malgré tous ces gestes, les symptômes persistent ou que vous avez une fièvre supérieure à 38°C, n’hésitez pas à appeler un médecin ou une personne proche qui pourra le faire pour vous.

Les maladies associées à la chaleur

Le coup de chaleur

Le coup de chaleur est la manifestation la plus grave. Il se produit lorsque le corps est incapeble de contrôlersa température : en 10 à 15 minutes la température corporelle s’élève à 41 °C ou plus, le corps perd sa capacité de suer et est incapable de se refroidir. Sans traitement immédiat, le coup de chaleur peut entraîner la mort ou une incapacité permanente.

Les symptômes

- Une température corporelle très élevée (au-delà de 40 °C)
- Une peau rouge et sèche (pas de transpiration)
- Une soif intense
- Un pouls rapide
- Des nausées ou des vomissements
- Des étourdissements voire des évanouissements
- Une confusion
- Des convulsions…

L’épuisement lié à la chaleur

Il se développe à la suite d’une exposition pendant plusieurs jours à des températures élevées sans remplacer les fluides de façon adéquate et équilibrée.

Les symptômes

- Etourdissements
- Faiblesse et fatigue récurrente
- Insomnie ou agitation nocturne inhabituelle

Les bons gestes en cas d’urgence

Si vous ou l’un de vos proche ressentez l’un des symptômes suivant appelez le 15 :
- Grande faiblesse, grande fatigue, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, crampes musculaires, température corporelle élevée, soif intense et maux de tête.

Si vous êtes en présence d’une personne qui présente ces symptômes
- Installez la personne à l’ombre
- Appelez les secours et demandez-leur les instructions à suivre en attendant
- Tentez d’abaisser la température de la personne en utilisant tous les moyens à votre disposition, notamment en lui faisant boire de l’eau fraîche, en l’aspergeant avec de l’eau froide ou en l’épongeant avec un linge humide, en l’éventant, en lui faisant prendre une douche…

Laisser un commentaire

4 + 6 =