Barcelone ravit les touristes

Barcelone draine chaque année une flopée de touristes qui envahissent la ville au point de faire fuir les habitants. Il faut dire qu’entre les chefs-d’oeuvres gothiques, la gastronomie, la plage, la vie nocturne et une équipe de football renommée – et oui, pour certain c’est un critère – Barcelone a tout pour plaire. A seulement deux heures de Paris en avion, nous découvrons cette ville le temps d’un weekend.

Suivez le guide !

Les visites culturelles à ne pas manquer

Nous commençons nos visites par le Palau Guëll, la première commande du comte éponyme, à Gaudi. Ce dernier est l’artiste phare de la ville de Barcelone. Sept de ses oeuvres sont inscrites à la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Bien qu’il ai été influencé par l’art néogothique, il entreprit en réalité une transition vers l’art nouveau, qu’on nomma le « modernisme catalan« . Son style est remarquable par la recherche de nouvelles structures, formes et matériaux. Ses immeubles n’ont plus d’angles droits et trouvent leur inspiration dans l’une des passions de Gaudi : la nature.

Touriste à Barcelone, ne manquez pas le parc Guell et ses magnifiques portes
Une des majestueuses portes du parc Guell

Le Parc Guëll, commandé encore une fois par le comte et mécène Guëll, avait pour objectif de créer une « cité-jardin » mais malheureusement la société fit faillite et le projet ne fut jamais concrétisé. Pour autant le parc Guëll est une balade agréable à faire à l’ombre de grands pins, sur les hauteurs de la ville d’où la vue est superbe et au cours de laquelle on croise quelques installations comme le fameux escalier en mosaïque finissant en salamandre.

Le parc Guell commandé par le comte du même nom a été réalisé par Gaudi
Nous déambulons dans le parc en suivant les colonnes imaginées par Gaudi

Gaudi ne finit pas non plus son autre chantier, celui de la Sagrada Familia. Cette imposante cathédrale néogothique devrait être aboutie en 2016 et ne comptera pas moins de 18 tours ! Ce projet ambitieux occupa les dernières années de Gaudi qui repose aujourd’hui dans la crypte de son chef-d’œuvre. Pour être honnête les trois façades sont assez surprenantes, et controversées. L’intérieur lui fait l’unanimité : une vraie beauté ! Réservez votre entrée à l’avance car on se bouscule au portillon.

Pour ce qui est de l’art gothique, déambulez simplement au coeur de ville et vous verrez au coin de chaque ruelle un palais ou une demeure dont l’architecture tout à fait impressionnante est marquée de l’époque de Gaudi et ses compères. Bervely Pepper par exemple s’est inspiré du grand maitre pour ses sculptures du Parc de l’Estacio Nord. Ce parc très calme est idéal pour une pause, bien méritée, après les visites.

Le parc de l'Estacio Nord et les sculptures de Bervely Pepper
Petite sieste à l’ombre dans le parc de L’Estacio Nord

Dans un autre style, plus contemporain rendez-vous à Paral.lel où skaters et taggers évoluent là où se tenait avant une centrale électrique. La ville est en effet connue pour son street art.

Une vie nocturne en ébullition

Regorgeant d’énergie, la ville ne dort pour ainsi dire jamais.

A toute heure de la nuit attendez vous à voir des passants sortir de boite de nuit… ou y rentrer. Les espagnols mangent plus tard et c’est tout naturellement qu’ils sortent danser plus tard également. Ainsi si vous décidez d’aller revivre vos vingt ans à la discothèque, sachez qu’elle ne se remplira qu’à partir de deux voire trois heures du matin. L’ambiance très cosmopolite de la ville rend ces soirées très enrichissantes car vous croiserez sans nul doute des allemands, belges, suisse, américains et bien sur beaucoup de français.

Cultivant cet art de la vivre, que vous pouvez retrouver ailleurs en Espagne comme à Benidorm ou Marbella, Barcelone compte nombre de lieux dansants cultivant leur originalité. Le Razzmataz par exemple est emblématique de par ses 5 salles proposant autant d’ambiances différentes. La Terrassa diffuse elle de la musique house en pleine nature, au milieu des pins.

Mais les clubs ne sont surement pas la seule occupation nocturne de la ville. Vous trouverez à Barcelone des clubs de jazz tel que le Jamboree. Pour les amoureux du flamenco rendez vous un jeudi à l‘Espai Barroc. Malheureusement nous n’avons pu tester cet endroit pour vous mais il nous a été vivement recommandé. N’hésitez pas à nous en parler en commentaire.

La farniente

L’un des avantages de Barcelone est sa proximité avec la mer et donc ses plages où l’on peut se délasser après une journée de visite. Nous vous conseillons Barceloneta où des bars branchés proposent des salades les pieds dans le sables. Les lève tôt un conseil : faites vos visites le matin alors que les températures sont encore agréables et rendez vous à la plage l’après midi plutôt que d’arpenter la ville sous un soleil de plomb.

Moment de détente à Barcelone : la plage de Barceloneta
La plage de Barceloneta

Où manger ? La ville envahie de touristes a quelque peu perdue de sa superbe pour ce qui est de la gastronomie. Le tourisme de masse a eu raison des petits commerces, des authentiques bistrots et il devient difficile de manger des mets locaux de qualité. Nous vous conseillons de vous rendre au marché Sant Josep, qu’on nomme aussi la Boqueria. On se presse sous le hall pour échanger des produits frais, viandes, poissons, fruits et légumes etc… Mais aussi pour acheter à emporter du jambon, des tapas et autre gourmandises à emporter.

L'Espagne cuisine des plats de la mer, poissons et crustacés
Un des mets authentiques : le poulpe

Malgré les récents tragiques événements je vous souhaite d’avoir le plaisir de déambuler sur la Rambla. L’avenue est une promenade digestive incontournable pour découvrir l’ambiance effervescente de la capitale catalane.

Avant de partir n’oubliez pas de prendre un verre Plaça Reial. C’est la place la plus dynamique, un peu à l’image de notre Place des Vosges à Paris, de la Place San Marco à Venise ou la Place du Commerce à Lisbonne. Les arcades forment une place rectangulaire au centre de laquelle une fontaine apporte de la fraicheur. Prenez une glace en regardant les enfants grimper aux réverbères imaginés par Gaudi pour illuminer la place.

Noémie Pierre

Laisser un commentaire

7 + 3 =