Des siestes pour mieux dormir le soir

On a tous besoin de dormir. Le corps doit se reposer pour refaire toutes ses réserves d’énergie, physique et psychologique. Profitez de l’été pour remettre votre pendule à l’heure !

La majorité des adultes (90 %) ont besoin d’environ huit heures de sommeil chaque nuit. Pour certaines personnes (5 %), six heures suffisent. D’autres ont besoin de dix heures de sommeil (5 %). Vous savez que vous avez dormi suffisamment si vous n’avez pas envie de dormir pendant la journée. Si l’on ne peut pas modifier fondamentalement son besoin de sommeil, on peut en revanche apprendre à mieux le connaître. Dans la vie quotidienne, ce sont surtout les gros dormeurs qui ont besoin de s’adapter ; il est donc important pour eux d’apprendre à gérer leurs rythmes et à récupérer efficacement du manque de sommeil.

Pensez « Power naps »

La sieste a un effet bénéfique sur le mental : elle régénère. Très riche en sommeil lent profond, le véritable sommeil récupérateur, les “Power naps” améliorent les performances et la concentration dans les heures qui suivent. En cas de dette de sommeil, c’est un moyen très utile pour récupérer. Mais pas n’importe quelle sieste ! Privilégiez de courts sommes durant la journée. 15 à 20 minutes suffisent, quitte à se faire réveiller ! Ce laps de temps est idéal pour se relaxer, sans souffrir d’un réveil cotonneux, qui est souvent le corollaire des siestes prolongées. Ce type de sieste ne perturbe pas le sommeil nocturne ; il est même recommandé à tous ceux qui ont tendance à somnoler dans la journée et à ceux qui travaillent à horaires décalés. En revanche, on ne peut la conseiller aux personnes qui ont du mal à s’endormir le soir.

Entre 13 et 15 heures

Le meilleur créneau pour faire la sieste est compris entre 13 et 15 heures : il correspond à la période de notre rythme circadien où la vigilance et l’activité intellectuelle chute naturellement. Alors, profitez donc de l’été pour vous adonnez sans complexe à cette activité bénéfique !

Un Français sur 6 dort mal

On évalue à près de 9 M le nombre de Français souffrant de troubles du sommeil, soit près de 22% de la population. Voici quelques conseils pour améliorer votre sommeil, cependant si les troubles persistent, il faut impérativement consulter un médecin.

  • Évitez ou limitez votre consommation de caféine (café, thé…), de décongestionnants, d’alcool et de tabac.
  • Faites de l’exercice plus souvent, mais pas dans les heures qui précèdent le coucher.
  • Faites relâche une heure avant d’aller au lit. ( Relaxation, lecture, T.V., bain…)
  • Une fois au lit, ne ressassez pas vos tracas. Réfléchissez-y à un autre moment. Par exemple, réservez-vous 30 minutes après le souper pour mettre par écrit vos préoccupations et les solutions possibles.
  • Prenez une collation légère avant de vous coucher, ne mangez pas trop.

Comment calculer son cycle de sommeil ?

  1. La veille d’un jour de repos, ne buvez pas trop, mangez sans excès et allez dormir quand vous en sentez le besoin.
  2. Notez l’heure de l’endormissement et l’heure ou vous vous réveillez naturellement.
  3. Divisez la durée totale (en minutes) de votre sommeil par 90 min (durée d’un cycle de sommeil).
  4. Le résultat (entier) de la division est le nombre de cycle que vous avez dormi.
  5. Diviser le reste par ce nombre pour avoir les minutes à ajouter à 90 et voilà, vous avez la durée totale de votre cycle de sommeil.

Durée de sommeil : 8h = 480 min.
Soit [ 480 / 90 ] = 5 cycles de sommeil 480 = 5* 90 + 30 min.
La durée totale du cycle est : 90 + 30/5 = 96 min, soit 1h36

Laisser un commentaire

35 + = 45