Séjour au village de Lessy du Chinaillon

Bienvenue au village de Lessy du Chinaillon pour une semaine de ski ! Le Grand Bornand est réputé pour ses 400 chalets centenaires et son fromage, le Roblochon. Le ski s’y pratique depuis un siècle alors entre remontées mécaniques et hébergement de luxe, un voyage s’impose. Nous y sommes partis pour juger par nous-même une semaine de février. Sortez les moufles ! 

Situé entre Annecy et Chamonix, en Haute Savoie, le massif des Aravis n’est pas le plus haut des Alpes mais c’est un des plus beaux, parole de guide. Si vous aimez les stations authentiques découvrez Sainte-Foy-Terentaise ou Praz de Lys-Sommand.

C’est là au fond de la vallée que se niche à environ 1000 m d’altitude une des plus authentique station de nos montagnes. Point de grands immeubles comme au Corbier ou à Tignes, ici c’est d’abord un vrai village de 2000 habitants dont une grande partie travaille à l’élevage. Les fermes sont de véritables monuments historiques, certaines se visitent, et leurs produits se dégustent.

Il faut encore monter 5 minutes pour rejoindre le petit village dédié au ski, le Chinaillon : c’est de là que partent la plupart des remontées mécaniques. La route principale dessert des résidences plus récentes, dont celle du groupe CGH Résidences & Spas, baptisée « le village de Lessy », classée 4 étoiles, où nous allons nous installer.

Les chalets et le restaurant « chez Marcel »

Les commerces et restaurant sont tous sur cette rue, boulangerie, pharmacie, cinéma, guichets des remontées. Il faut le vouloir pour se perdre. C’est joli et intime, à flanc de montagne : D’un côté les logements de l’autre les pistes de ski. Pas besoin de voiture une fois stationnée.

Tant mieux il y a des parkings à la résidence : un premier couvert en bas et deux sur le haut près de l’entrée principale. Renseignez-vous sur l’emplacement de votre appartement, selon sa situation vous aurez intérêt à stationner en haut ou en bas.

Le Village de Lessy est une succession de gros chalets reliés par des ascenseurs et des couloirs, un joyeux labyrinthe qui fait la joie des enfants et râler les impatients. Le jeu vaut la chandelle, les appartements sont accueillants, très bien équipés, tout en bois, et bénéficient de larges balcons avec vue sur les sommets. Les résidents profitent d’une piscine intérieure chauffée, d’une salle de sport, d’un espace de jeu et de lecture agrémenté d’une grande cheminée.

Visite de l’appartement avec Denis Aubel :

François notre accompagnateur écarquille ses yeux : « Je n’ai jamais vu un tel luxe à la montagne, tout y est, le four le micro-onde, la machine à laver la vaisselle, les lits sont super confortables et en plus tout en bois c’est trop beau. »  Bref il aime. Faut dire que notre t3 avec deux chambres, deux salles de bains et un wc séparés, pourrait accueillir 2 personnes de plus. Nous ne sommes que 4, à nos aises, bien au chaud.

belle-chambre
Une belle chambre à la literie confortable

Le premier restaurant situé sous la résidence « Chez Marcel » sera le bon : on a trouvé notre cantine. Personnel très aimable, plats simples mais bons, fondue à gogo et salades fournies pour les adeptes de régimes. Les saisonniers y viennent, c’est bon signe. Le loueur de matériel à côté fait une ristourne aux clients de CGH Résidences & Spas. Tout est sur place, facile. Maintenant place au ski.

le-mont-lachat-a-laube
Le Mont Lachat de bon matin

Le Chinaillon est une station familiale. Pas trop grande, pas trop haute, pas trop difficile, pas trop chère. Malgré l’altitude de seulement 1300 m l’enneigement a été excellent. De plus le domaine est équipé de canons à neige, d’un espace freeride à l’envers du Lachat, de 60 km balisés de ski nordique et de raquettes, d’un snowpark, d’une piste nocturne la mardi (18h à 21h30), etc.

Nous avons apprécié pour les enfants et les débutants les deux remontées gratuites qui permettent de s’initier sans frais. Forfait dans la poche (magnétique) monter au sommet du mont Lachat à 2100 m est rapide : la vingtaine de remontées mécaniques est moderne et efficace, nous n’avons pas eu à faire de queue. La piste noire des Pylones mérite le détour : le mur principal n’est pas long mais bien raide. Notre ami François est remonté à pied devant l’abîme ; Le mur de bosse nécessite un bon niveau, soyez prévenus. Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux, continuez votre lecture avec notre article : Ski et sports extremes en Isère

Question restauration de nombreux établissements sur le domaine skiable proposent d’agréables pauses déjeuner et des vins chauds. Les prix sont corrects, moins de 10 € un plat chaud, moins de 5 € un vin chaud. On a vu pire !

Pour ceux qui sont logés au Grand Bornand, des navettes et une liaison permettent de rejoindre le domaine principal.

De notre balcon au troisième étage de la résidence CGH Résidences & Spas, nous avons pu assister à la descente au flambeau qui marquait les 70 ans de la station, tous les moniteurs s’y étaient mis !

En revanche, question initiatives de l’office du tourisme, nous sommes restés sur notre faim. Un jour de mauvais temps peu de propositions : le cinéma était plein, les visites organisées à la ferme n’ont lieu qu’une seule fois par semaine… Sans doute étaient-ils débordés quand nous les avons appelés.

Heureusement qu’à la résidence nous avions tout sous la main : salles de jeux avec accès à une bibliothèque pour parents et enfants, des jeux pour les tous petits et collectifs, une grande télé où nous avons improvisé un karaoké (apportez votre équipement on se branche librement), au coin de la grande cheminée !

CGH
L’accueil de la résidence tout en luminosité

En puis la piscine, le sauna et hammam en accès gratuit (mais réservés aux résidents), un spa très chic « Ô des Cimes » avec cabines de soins sur rendez-vous. On est bien en 4 étoiles. Ajouter le service conciergerie, des services de restauration sur demande, une laverie, le wifi gratuit…Nous avons croisé des habitués qui reviennent chaque année chez CGH Résidences & Spas en choisissant parmi les 33 résidences des Alpes françaises. On comprend pourquoi.

CGH logo

Info et liste des résidences sur www.cgh-residences.com ou par téléphone : 04 50 33 10 96

Cette année trois nouveautés : Les Chalets de Leana à Carroz d’Arraches, le Chalet des Marmottons à la Rosière, le Ruitor à Sainte Foy.

 

 

Pour des infos locales, www.legrandbornand.com, tel : 04 50 02 78 00

Question pratique : 5 h de Paris par l’autoroute, 2 h depuis Lyon.

Prix des Forfaits : 1 jour à 35 € et 178 € les 6 jours en haute saison.

Denis Aubel 

1 commentaire - Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

+ 57 = 64