Insomnie : comment retrouver le sommeil ?

Les nuits passées à compter les moutons en attendant de tomber dans les bras de Morphée vous sont familières ? Vous souffrez certainement d’insomnie. Ne laissez pas ce fléau transformer votre vie en cauchemar, combattez-le !

insomnie

Selon les statistiques, un tiers des Français n’a pas un sommeil réparateur, 28% souffrent de troubles du sommeil et 10% d’entre eux sont des insomniaques sévères. Et vous, où vous situez-vous ?

Quel dormeur êtes-vous ? Identifiez votre profil

Faites l’expérience en vacances, couchez-vous seulement quand vous en ressentez le besoin et sans réveil, observez à quelle heure vous vous réveillez spontanément et en forme :
- 5 ou 6 heures de sommeil vous suffisent ? vous êtes sans aucun doute un « petit dormeur ».
- entre 7 et 9h par nuit : vous vous situez exactement dans la moyenne.
- Besoin de 9 à 10h pour « fonctionner » : vous avez un petit côté marmotte et êtes un « gros dormeur ».

Attention : insomnie !

Les signes qui ne trompent pas : somnolence, fatigue, tendance à l’irritabilité et impression de n’être jamais reposé durant la journée, et difficultés d’endormissement (plus d’1/2 heure), réveils intempestifs ou réveil aux aurores avec l’impression de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit.

10 conseils pour bien dormir sans médicaments

- Evitez les excitants (thé, café, coca…) après 17h.
- Proscrivez les activités physiques et intellectuelles juste avant le coucher.
- Dînez léger en évitant les abus d’alcool car une digestion difficile nuît à l’endormissement (mais ne vous couchez pas non plus le ventre vide !).
- Prenez un bain tiède pour vous détendre.
- Buvez une tisane de plantes (voir encadré) ou un lait chaud : effet sédatif assuré !
- Gardez le lit pour le sommeil (pas de TV ni de travail quand vous êtes couché)
- Dormez dans une chambre peu chauffée (entre 18 et 20°).
- Enfilez une paire de chaussettes pour dormir.
- Respectez un rythme : levez-vous et couchez-vous aux mêmes heures, pas d’anarchie le week-end sinon vous vous en repentirez toute la semaine !
- Soyez attentifs aux signes d’endormissement : bâillements ? frissonnements ? C’est l’heure ! Ne la laissez pas passer sinon il vous faudra attendre 1h30 avant que le prochain cycle de sommeil ne s’enclenche ! Si en dépit de ces efforts, vous ne constatez aucune amélioration, il s’agit peut-être d’une insomnie chronique nécessitant un véritable traitement.


C’est grave docteur ?

Quand consulter ? La réponse du docteur Royan-Parola :

« Une insomnie est chronique lorsqu’elle apparaît plus de trois nuits par semaine et dure plus d’un mois.. . Il faut d’abord chercher à la comprendre avant de prescrire des hypnotiques. Une véritable investigation est à mener. Parlez-en d’abord à votre généraliste. Mais ne vous contentez pas d’évoquer votre insomnie en fin de séance. Si besoin est, il vous orientera vers un spécialiste. Hormis les techniques de relaxation du type kinésithérapie ou sophrologie, il existe aussi les thérapies comportementales et cognitives. Elles consistent à apprendre au patient à suivre son rythme de sommeil au lieu de chercher à respecter une norme.

Quid des somnifères ?

Quel est le rapport des Français aux somnifères ? 10% des Français consomment des hypnotiques, ce qui nous place en tête des pays européens. Les somnifères sont souvent donnés trop longtemps et leur renouvellement n’est pas systématiquement réfléchi d’où la nécessité d’une consultation appropriée.

Quels sont les conséquences d’une prise de somnifères sur le long terme ? Tout d’abord il y a des effets sur la mémoire et la vigilance avec des risques de somnolence diurne. Surtout qu’avec l’âge, l’assimilation des produits est moins efficace. Par ailleurs il faut être extrêmement attentif à la combinaison avec d’autres médicaments.

Quel est le risque de dépendance ? Il ne faut pas diaboliser les hypnotiques. Certes ce risque existe mais si on ne constate pas d’effets secondaires, il n’y a pas de raison d’interrompre le traitement. Un arrêt brutal peut être un facteur de déséquilibre en provoquant une panique et donc une nouvelle insomnie.


Le saviez-vous ? les vertus de la valériane. Surnommée « guérit-tout », elle aide à lutter contre la nervosité, le stress, à détendre l’organisme et à améliorer le sommeil. C’est la seule plante dont l’efficacité a été prouvée de manière scientifique. En décoction pendant 3 à 4 min avec une cuillère à café par tasse.

Laisser un commentaire

+ 72 = 74