Le charme du Brésil, Salvador et ses plages

S’il est une destination dont on rêve, c’est bien le Brésil ! Le grand carnaval, les 7 000 km de plages paradisiaques, la sensualité de la population : des images pleines de soleil. Zoom sur Salvador et ses plages.

Qui a lu Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin sait combien la découverte du Brésil est liée à l’histoire de France. Ce fut dans la baie de Salvador que s’installèrent les premiers explorateurs du Nouveau Monde. Un lieu enchanteur, jouissant toute l’année des faveurs d’une météo subtropicale, où des îles multiples transformées en réserves naturelles allongent dans les eaux turquoise des plages de sable blanc bordées de cocotiers. Sans compter une population jeune, souriante et colorée, curieuse de rencontre.

Salvador, âme du Brésil

Salvador, ancienne capitale du pays, possède un riche centre historique. En partie piéton, il est agréable d’y flâner à l’ombre des rues étroites et de découvrir les grandes maisons de maîtres, toutes peintes de couleurs différentes. À l’origine, pour permettre aux esclaves analphabètes de les identifier ! L’essor de la canne à sucre au XVIIIe siècle a nécessité une importante main d’oeuvre. D’abord les Indiens, réduits en esclavage, puis les Africains : dix fois plus qu’en Amérique de nord, soit 6 millions d’esclaves qui transitèrent dans le port de Salvador. C’est, depuis, la ville la plus africaine du Brésil.

Les splendeurs de la ville sont nombreuses : églises et monastères regorgent d’oeuvres somptuaires. Chez les Franciscains, la cour est bordée d’une fresque de mosaïque venant tout droit d’Espagne, et l’intérieur de l’église est entièrement feuilletée d’or : 200 kg d’or et d’argent sur les bas reliefs et les luminaires !

Des plages paradisiaques

Salvador, c’est aussi une immense baie naturelle de 1100 km2, où se trouvent les fameuses îles autrefois peuplées de cannibales… Des goélettes y conduisent désormais les touristes au son endiablé de la samba que des musiciens jouent tout du long. Le débarquement devant les restaurants de plage se fait à dos d’homme pour les plus délicats, en sautant dans l’eau pour les autres. La température est de 27°C. Fruits de mer, poissons en barbecue, fruits et salades à foison, les buffets sont copieux et la caïpirinha coule à flot pendant le spectacle de capoeira où les danseurs miment des combats acrobatiques. L’excursion sur Salvador et ses îles dure une journée : il ne faut pas la manquer ! Le retour en car vers les hôtels permet à chacun de se remettre de ses émotions.

Un complexe hôtelier au top

Le Club Olympien Sauipe Club 4* où nous logeons est l’établissement le plus animé du gigantesque complexe hôtelier. Ici sont regroupés à 80 km de Salvador face à une plage immense de sable blanc cinq complexes hôteliers avec tout ce que les touristes peuvent désirer : des boutiques organisées à la façon d’un village de pêcheur, un amphithéâtre de spectacle, un spa, des bars et restaurants, une base nautique, un centre équestre, un centre de fitness… Les accompagnateurs, bien présents, prennent en charge le moindre souci et conseillent utilement les voyageurs. Il est possible de marcher le long de la plage à la découverte de villages traditionnels, chapeau et crème solaire obligatoires, de partir découvrir la réserve botanique juste derrière le site avec un passionné de nature, de monter à cheval dans les dunes au risque de voir son guide perdre sa monture et rentrer à pied, c’est du vécu et on en rit encore… Chaque jour, des activités et des excursions sont proposées ! À moins bien sûr que la plage, les nombreux restaurants et les piscines vous retiennent au centre, pour bronzer quand il fait si froid en France. Le soleil est gratuit, et c’est le vrai luxe en hiver !

Voir en ligne : Partir au Brésil avec Héliades

 

Envoyé spécial Denis Aubel

Laisser un commentaire

60 + = 67