Les Arcs 1950 : un village chic

Imaginez un hameau savoyard authentique perché à près de 2000 m d’altitude. Ses chalets montagnards, en harmonie avec la beauté des lieux, hébergent un complexe hôtelier de prestige. Temps Libre vous ouvre les portes du village Les Arcs 1950.

arc-1950

Bienvenue au Village Arcs 1950. Rarement l’hôtellerie de montagne n’avait offert de telles prestations. Dans un resort de luxe, quatre résidences aux décors variés, du baroque italien à l’influence nord-américaine en passant par le style tyrolien ou encore savoyard, vous accueillent dans un cadre magnifique. Du studio à la suite , chaque type d’appartement offre un espace et un confort exceptionnels. Sindy, et Denis Aubel plus tard, ont été invités à trois jours de rêve au Thomas Cook Village, ouvert depuis décembre 2006. Petit carnet de voyage après un séjour à Rhodes très ensoleillé.

Vendredi

8h30 :Petit-déjeuner pantagruélique à l’Hemingway’s café (servi sous forme de buffet)

9H00 : Départ en ski. Exit les longues marches maladroites, pieds engoncés dans les chaussures de Robocop. Je chausse les skis au pied de l’hôtel. Et hop, c’est parti ! Avec plus de 400 km de pistes, le domaine Paradiski, (Les Arcs + La Plagne) face au Mont-Blanc satisfait toutes les envies de glisse, du débutant au skieur confirmé.

12h30 : Une halte s’impose. Le « Bellion la fumée » nous invite à un déjeuner gastronomique en altitude. Au menu, un foie de veau rosé tendre et fondant accompagné de petits légumes cuisinés et une part de tarte fine aux myrtilles. Deux heures plus tard, retour sur les pistes. Le soleil discret le matin est maintenant plus généreux.

16h30 : Dernière descente. Après l’effort, le réconfort. Dans ma suite, ambiance feutrée, musique douce, je retrouve un spécialiste pour un massage relaxant aux huiles essentielles. Et pour prolonger cet instant de détente, petit détour dans le jacuzzi extérieur, la tête dans les étoiles.

20h15 : RDV à la mezzanine du Hameau du Glacier, une des 4 résidences de la station, pour un apéritif musical. Dans une ambiance cosy, la soirée s’annonce bien.

21h00 : Départ en car pour le camp de tipis. Si, si, vous ne rêvez pas. A quelques km de là sont plantées trois grandes tentes indiennes pouvant chacune accueillir 190 personnes. Ambiance Grand Nord ! Au menu, terrine de bison aux canneberges, caribou et riz sauvage. Le tout servi par « David Crocket ».

00h00 :Extinction des feux.

Samedi

Ce matin, pas de ski. Je vais profiter des nombreuses activités de la station de ski. Gymnastique, aquagym, hammam, sauna, jacuzzi,…ou encore promenade en raquettes, skijoering (ballade à skis tiré(e) par un cheval), je n’ai que l’embarras du choix.

12h00 : Je rejoins mes amis skieurs pour un apéro en haut des pistes. Et direction Le Chalet des Arcs pour déguster une cuisine du terroir. Particularité : ce restaurant est la seule boulangerie d’altitude.

14h00 : Je rechausse les skis pour rejoindre l’Aiguille Rouge. Après une montée en téléphérique à 3200 m d’altitude, je découvre un panorama exceptionnel. Devant moi, le sommet du Mont-Blanc. Sur ma gauche, les Alpes italiennes. Et derrière moi, le Parc de la Vanoise. Spectacle féérique !

17h00 : Retour au village. Et si on faisait un peu de shopping ? Artisanat, spécialités régionales, vins et liqueurs, confiserie, … les huit boutiques de la station vous accueillent tous les jours (même le dimanche) pour vos achats de souvenirs.

21h00 : RDV « Chez Anne » pour un repas typiquement savoyard : tartiflette, raclette, fondue, pierrades…La montagne, ça vous gagne !

23h00 : Dépaysement total à la Kasba, salon de thé marocain, où j’ai fumé pour la première fois la chicha. Parfums pomme, fruits mélangés (mon préféré) et menthe. Le plus : ici, tout est à vendre : du pouf au narguilé en passant par les théières et les lampes.

Dimanche

11h00 : Brunch au « Chalet de Luigi, » restaurant-bar aux spécialités italiennes. Dernier petit tour dans la station.

14h : Départ pour la gare de Bourg Saint-Maurice.

19h45 : Arrivée à Paris gare de Lyon. Après avoir goûté au paradis, l’atterrissage est difficile. Mais promis, je reviens l’année prochaine !

Carnet d’adresses

Comment y aller ?

- TGV direct depuis Paris (4h40) jusqu’à Bourg Saint-Maurice + navette ou montée en funiculaire jusqu’à Arcs 1600.

Où dormir ?

- Thomas Cook Village Arc 1950 4* : Prestations haut de gamme, accueil personnalisé et animations variées. A partir de 621 €/personne le séjour d’une semaine en pension complète boissons comprises (hors transport) A NOTER : Ouverture d’un SPA de 900 m2

Où manger ?

- « Chez Anne » (spécialités savoyardes). tel : 04 79 06 43 11

- « Le Chalet de Luigi » (italien/spécialités du Frioul). tel : 04 79 00 15 36

- « East » (spécialités indo-pakistanaises, thaïlandaises, japonaises…). tel : 04 79 00 19 57

- « Au Chalet des Arcs » et au « Belliou la fumée », situés au cœur du domaine skiable (renseignements à l’Office de tourisme)

Où prendre un verre ?

- « Les Belles pintes » (pub irlandais). tel : 04 79 07 35 42

Où danser ?

- Discothèque au « Chalet de Luigi ».tel : 04 79 00 15 36

Acheter

- Les Arcs Immobilier : http://www.lesarcs-immobilier.com/

- Simulateur de crédits : http://www.bioam.fr/simulation-credit-immobilier/

Informations supplémentaires :

- Office du tourisme 105, place de la gare
73700 Bourg St-Maurice
04 79 07 12 57
www.lesarcs.com

Ailleurs sur le site :

Denis Aubel

1 commentaire - Ecrire un commentaire
  1. Bonjour monsieur le webmaster,
    Je n’ai pas lu tout l’article mais j’ai pu apercevoir que le monsieur qui signe l’article écrit BELLION la fumée, alors que quand j’habitais aux Arcs on allait chez BELLIOU LA FUMEE…
    Il faudrait faire relire les textes par des gens qui connaissent.
    Si vous m’embauchez, je peux relire et rectifier vos articles.
    Au plaisir de vous lire.
    Sophie

Laisser un commentaire

7 + 2 =