Binibeca, l’anti-Saint Tropez

Binibeca est « Le » village de pêcheurs où il fait bon séjourner à Minorque. Le silence y est loi. Un vrai bonheur pour ceux qui veulent découvrir cette île, loin des hordes de touristes qui ont élu les Baléares. 

Par Corine Moriou

bini3

« SILENCIO Por Favor. » Peintes en lettres noires, ces inscriptions murales invitent à cesser les bavardages dans le dédale des ruelles de ce village blanc. Binibeca est l’anti Saint-Tropez, sur la côte sud, à 8 kms de Mahon, la capitale de l’île de Minorque. On y vient pour se cacher, chuchoter, rêver. Binibeca est à la fois un conte architectural et une philosophie des vacances. Imaginé au début des années 60 par Antonio Sintes Mercadal, ce havre de paix entièrement piétonnier, est un puzzle de maisonnettes blanchies à la chaux, aux façades irrégulières et capricieuses qui rappellent les fantasmagories de Salvador Dali. On peut mener une vie tranquille et détendue. On discute avec les mamies du pays et l’on caresse le chat du voisin. Dans ce petit port de pêche, la contemplation du coucher du soleil est un rituel qui se renouvelle chaque soir.

bini5

On pourrait se croire sur une île des Cyclades, mais nous sommes aux Baléares. A l’origine, le fondateur désirait offrir aux artistes et aux intellectuels un lieu serein pour réfléchir, créer, donner forme à leurs œuvres. Aujourd’hui, le silence est toujours d’or. Des adeptes de la  tranquillité louent une maison de poupées. Posé sur une colline, l’hôtel Vanity Eden Binibeca domine le village. C’est l’architecte Cristina, fille d’Antonio Sintes Mercadal, qui a conçu l’hôtel et a préféré une pierre ocre qui tranche avec le blanc immaculé de Binibeca. Chaleureux et décontracté, l’établissement exclusivement réservé aux adultes, invite à la méditation, loin de l’agitation des villégiatures alentours. Les voitures sont reléguées dans des parkings à l’entrée du village. Dans les restaurants nichés sur des placettes, on sert des tapas et des sèches au vin blanc accompagnés de la fameuse pomada, la boisson locale à base de gin, limonade et citron. Partir en octobre est le moment privilégié pour découvrir Minorque, île réputée sauvage comparée à sa grande sœur Majorque. La température de l’eau est idéale et les transats n’attendent que vous.

Pour préparer votre voyage :

Vanity Eden Binibeca & Spa, à partir de 1000 euros la semaine www.vanityhotels.com.

Vols Paris-Minorque à partir de 95 euros sur ASL Airlines au départ de Paris Charles-de-Gaulle : 1h40 de vol.

Laisser un commentaire

27 + = 36