Que devient l’espéranto?

Connaissez-vous l’espéranto? Il s’agit d’une langue internationale qui existe depuis 1887, simple à apprendre qui a pour objectif de casser les barrières de la langue.


Didier Loison, vice-président chargé des relations extérieures  au sein de l’association Espéranto France  (fondée en 1898) explique : « Il permet de mettre en relation des personnes de langues maternelles différentes ».

La dispersion des locuteurs est très forte, dans plus d’une centaine de pays. Le dernier congrès mondial qui a eu lieu à Lille cet été a accueilli 2 700 personnes de 80 pays différents, beaucoup d’Asiatiques, des Brésiliens, des personnes venant du Moyen-Orient ou même du Timor Oriental. Le prochain congrès aura lieu cet été à Nitra, en Slovaquie.

« Il  existe différentes façons d’apprendre ce mode de communication peu commun : seul, avec un professeur en université, avec des cours du soir, à travers des associations, il existe aussi des DVD ou encore, bien sûr, des cours en ligne, avec ou sans correcteur. DuoLingo permet d’apprendre l’espéranto également (290 000 inscrits sur l’application).

L’apprentissage de l’espéranto est donc en développement exponentiel comme en atteste le nombre d’inscrits sur les sites comme Lernu, sur les réseaux sociaux de nombreuses discussions sont tenus en cette langue ». En parallèle, les rencontres internationales continuent à faire vivre cette langue, plus ou moins fréquentes selon les continents. Bien sûr, l’apprentissage est inter-générationnel également, de parents à enfants par exemple, qui l’apprennent depuis le plus jeune âge. Beaucoup d’étudiants mais aussi des seniors depuis peu à la retraite se mettent à l’apprendre.

Le saviez-vous ? L’espéranto est la 34ème langue en nombre d’articles sur Wikipedia.

L’anglais est l’une des langues les plus parlées au niveau international, avec son lot de difficultés d’usages et d’exceptions à connaître, alors que l’espéranto a été conçu pour être logique, rationnel, sans verbe irrégulier. En somme, il est beaucoup plus abordable et c’est pour cela que l’on passe beaucoup moins de temps à apprendre l’espéranto que les autres langues. Chacun fait un petit effort pour apprendre cette langue et discute avec d’autres personnes, à égalité. La langue a été créée avec différents caractères tirés de diverses origines. Avec des racines que l’on connaît de manière assez courantes, on peut créer des dérivés facilement compréhensibles. On sait que si un mot a un sens, on peut l’utiliser, le créer.

Lorsque l’on écoute cette langue, on peut facilement reconnaître des mots, ainsi un italien, un espagnol, un allemand ou même un russe pourra trouver des mots qui ressemblent à sa langue maternelle grâce à la diversité des racines de l’espéranto. « Cette dernière a une nature grammaticale transparente, on reconnaît facilement les noms, les adjectifs, les pluriels, tout est bien plus simple » affirme Didier Loison.

Esperanto France propose un abonnement au Monde de l’espéranto à 18 euros l’année + une cotisation à 39 euros (tarifs réduits pour personnes non imposables). Des cours sont donnés aux membres de l’association (40 euros par an/25 euros pour étudiants et personnes non imposables) à raison de 1h30 par semaine, à Paris. Trouvez, ici, les clubs locaux partout en France.

Alexis Mamou

 

Laisser un commentaire

3 + 6 =