Ressourcez-vous grâce au sauna japonais

On entend souvent parler d’élimination des toxines ou encore de détox, des mots qui peuvent sembler inquiétants parce qu’ils sont associés au jeûne et aux privations. Mais ils peuvent également rimer avec bien-être et détente comme le démontre avec brio le sauna japonais.

Le sauna japonais permettrait d’éliminer les toxines et de récupérer plus facilement après l’effort, en facilitant l’oxygénation des tissus et la récupération musculaire. Il préviendrait aussi les douleurs et améliorerait la qualité du sommeil, tout en favorisant la perte de poids. Cela semble très tentant et je décide d’essayer !

ruedesecouffesCentre Envido de la rue des Ecouffes (Paris 4).

Je me rends donc au centre Envido de la rue des Ecouffes, dans le Marais, où j’avais déjà découvert l’aquabiking avec plaisir. L’hôtesse m’accueille chaleureusement et m’explique les spécificités du sauna japonais par rapport au sauna traditionnel. En effet, il s’agit d’une machine high tech individuelle en forme de tube, bien différente des cabanes en bois scandinaves qui sont des lieux collectifs ayant une fonction sociale. De plus la sudation se fait grâce à des rayons infrarouges (contrairement au poêle en bois ou électrique des saunas traditionnels) qui diffusent une chaleur très douce.

La température est adaptable selon les besoins et les envies de chacun. On peut ainsi choisir une température différente selon trois zones (haut, milieu et bas du corps), ce qui est très utile en cas de rétention d’eau par exemple pour éviter la sensation des jambes lourdes.
Faites confiance à votre conseiller pour adapter la température en fonction de votre objectif. Selon les recommandations d’Envido, pour un programme minceur la température sera comprise entre 65° et 70°, pour un programme sportif ce sera plutôt entre 70° et 80° et pour un programme relaxation vous aurez une température comprise entre 50° et 70°. Pour ma part j’opte pour un timide 65° de peur d’étouffer et de cuire dans cet étrange tube.

sauna japonaisUne bien étrange capsule.

A l’intérieur de la pièce à la lumière tamisée trône une sorte de lit. Il faut s’allonger nue sur la serviette placée à l’intérieur et faire coulisser la paroi incurvée jusqu’à ce qu’on soit complétement recouvert, seule la tête dépasse ce qui permet de respirer de l’air frais. Heureusement que je ne suis pas claustrophobe !

photo saunaOn entre dans un tube télescopique.

Il s’agit ensuite de fondre pendant trente minutes. Une chaleur enveloppante se dégage des parois de la mystérieuse capsule, alors que des notes d’une musique relaxante envahissent délicatement la pièce. Parfait pour rêvasser… Il est également possible de lire ou d’écouter sa propre musique mais il est difficile de résister à cette douce chaleur et mes yeux se ferment sur les pages de mon roman. La séance dure une trentaine de minutes mais j’ai dû entrer par erreur dans une faille temporelle car lorsque la machine sonne pour m’indiquer la fin de la séance je viens tout juste de m’y installer…
Après la séance, pas de douche pour effacer les traces de cette demi-heure de sudation intensive, mais à côté de la capsule se trouve un mini réfrigérateur plein de serviettes humides qui permettent de se rafraichir.
Je sors de la pièce en état d’apesanteur avec l’envie d’un petit somme, signe révélateur des atouts détente du sauna japonais. Ma peau me semble également plus douce et tonique.

Attention cependant le sauna japonais ne convient pas à tous et il peut parfois être utile de demander conseil à son médecin, même si un certificat médical n’est pas obligatoire. Le sauna japonais est notamment déconseillé aux personnes souffrant de maladie cardio-vasculaire, d’insuffisance cardiaque, d’hypertension artérielle, de phlébite ou d’infection cutanée. Si vous supportez mal la chaleur n’hésitez pas à demander une température inférieure à celle recommandée et n’oubliez pas de bien vous hydrater avant, pendant et après la séance.

Bilan après quelques séances de sauna japonais : La détente est au rendez-vous et ma peau me semble plus douce, l’amaigrissement par contre se fait attendre. Le sauna japonais ne remplace donc pas une bonne séance de sport, mais représente un complément agréable à l’aquabiking ou à une autre activité physique. Alors avec le beau temps qui revient, c’est décidé je me remets au footing !

Alice Aubel

Laisser un commentaire

+ 41 = 44