Comment bien revendre son bien ?

Revendre un bien peut relever du casse-tête : à qui s’adresser, comment rendre son logement attirant, comment faire la transition entre la vente de son bien et l’achat d’un autre ? Pour vous y retrouver, voici quelques points importants à ne pas négliger.

maison à vendre

Première étape : faire évaluer son bien

Ce n’est pas une mince affaire : il faut bien garder à l’esprit que votre bien a sûrement beaucoup de valeur, mais que celle-ci est relative et dépend en grande partie de l’état du marché de l’immobilier. Dans tous les cas, le professionnel à qui vous allez faire appel va se caler sur le prix du marché actuel pour définir la valeur précise de votre bien. Posez-vous donc la question : est-il urgent pour vous de vendre ? Si tel n’est pas le cas, vous gagnerez à attendre que la situation immobilière se redresse. En revanche, si vous devez impérativement vendre votre bien rapidement, ce n’est pas dramatique : votre logement aura tout de même une valeur « fixe » quoi qu’il arrive.

Il faut également savoir que la valeur du bien immobilier dépend de sa localisation au moins autant que de sa surface. S’il est situé dans une zone touristique ou très demandée, il sera évalué à la hausse par rapport à un secteur plus isolé. Sachez que les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille, Lille et toutes les villes situées sur la côte auront beaucoup de valeur. Mais les logements situés en banlieue, avec une grande surface habitable et un jardin seront également appréciés. Dites-vous qu’à chaque type de logement correspond un profil d’acheteur : une petite maison de plain pied près d’un centre-ville intéressera sûrement un jeune ménage par exemple. Il y en a pour tous les goûts !

La question du mandat

Pour vendre votre bien, vous avez plusieurs solutions : vous en occuper vous-même ou le confier à un professionnel . Dans ce deuxième cas, on appelle cela un mandat. Il s’agit de donner un pouvoir à quelqu’un (sous forme de mandat), pour qu’il vous représente et effectue une action pour votre compte, comme vendre un bien immobilier. Il faut donc signer un contrat pour lier le mandant (personne qui donne le droit à une autre de faire une action) et le mandataire (personne qui représente l’autre pour faire une action), stipulant les conditions de vente, comme le montant, la durée ou encore l’exclusivité.

Justement, concernant l’exclusivité d’un mandat : on peut être tenté de donner mandat à plusieurs agences immobilières, dans le but de multiplier ses chances de vendre son logement. Mais est-ce réellement efficace ? En réalité, cela revient simplement à ce que l’annonce soit répétée sur internet et dans les agences elles-mêmes, mais cela peut perturber le vendeur. Il faut alors s’adresser à plusieurs interlocuteurs différents avec le risque de se disperser et d’être au final mal accompagné dans son processus de vente. Il vaut peut-être mieux prendre le temps de choisir une seule agence pour construire une relation de confiance et de suivie.

Pour vendre son bien via une agence, il faut choisir le bon professionnel. En effet, c’est une opération importante qui demande du temps et reste coûteuse, il faut donc faire le bon choix. Le mieux pour se décider est de comparer plusieurs agences pour vérifier leurs honoraires, leur écoute, définir le suivi de votre vente … Le bon contact est capital pour construire une relation de confiance. L’agence va se charger de tout : elle prépare l’annonce et optimise le descriptif, la diffuse dans les journaux spécialisés. Ensuite, elle gère les appels et les visites, présente votre logement de façon professionnelle, négocie en votre nom et enfin établit une promesse de vente. Son travail ne s’arrête que lorsque l’acte notarié définitif est prêt. Faire appel à une agence est donc un gain de temps et la certitude de vendre votre bien au meilleur prix et de la façon la plus sûre possible.

Néanmoins, si vous ne souhaitez pas faire appel à une agence, vous pouvez effectuer vos transactions de particulier à particulier, par le bouche à oreille. Cependant, si vous économiserez les frais d’agence, il est tout de même important de faire appel à un spécialiste pour évaluer votre bien, afin d’avoir un prix juste. Multipliez les annonces sur internet, comme sur le site leboncoin, qui est très visité pour ses annonces immobilières, et parlez-en à votre entourage pour optimiser vos chances.

Mettre toutes les chances de son côté

Pour optimiser votre bien, il n’est pas forcément nécessaire d’entreprendre de grands travaux. Il faut simplement parer au plus important : le double vitrage par exemple est devenu un véritable argument d’achat. Concernant l’ambiance de votre maison, l’important est qu’elle soit propre et bien rangée. Lors de la visite, soyez souriants et sincères. Le premier contact est important : pour acheter une maison, c’est l’affectif qui compte. S’il fait beau dehors, l’impression n’en sera que meilleure ! Sinon, il faudra que votre maison soit lumineuse donc bien éclairée. Puis, soyez francs avec l’acheteur, autant sur les points positifs de la maison que sur ses points négatifs : il aura ainsi confiance en vous et appréciera votre honnêteté. Situation géographique, proximité des infrastructures, jardin, tranquillité, charges, détaillez bien avec l’acquéreur les points essentiels.

Côté financement : le prêt relais

Si vous prévoyez de vendre votre bien et d’en acheter un autre, il peut être utile d’avoir un fond financier qui servira à la transition entre les deux. On appelle ça le crédit ou prêt relais. Il s’agit d’accorder un relais en trésorerie sous forme de prêt, qui permet de gérer le décalage entre la vente de bien et la date d’acquisition d’un autre bien. Lorsque l’on met en vente une maison, et que l’on achète une nouvelle maison que l’on doit payer, la banque peut fournir un prêt relais. Cela permet d’acheter la nouvelle maison en attendant les fonds de la vente de l’ancienne maison, et ces fonds serviront ensuite à rembourser une partie du prêt de la banque.

Il faut également se pencher sur les possibilités de financement du futur acquéreur de votre bien. Avec la conjecture actuelle, les prêts immobiliers sont plus difficiles à obtenir : gare aux refus de crédits ! L’acquéreur doit vous présenter un dossier de financement solide, et les agences immobilières doivent également vérifier cette donnée. Prenez le temps d’étudier son dossier pour être certain de ne pas vous tromper.

Article qui pourrait vous intéresser : gérer son patrimoine via une SCI

Laisser un commentaire

+ 84 = 85