Route des vins : découvrez la Haute-Alsace

Suite à notre premier article sur la route des vins en Alsace, dédié au département du Bas-Rhin, nous vous proposons, ici, les principaux points d’étape de la route des vins dans le Haut-Rhin, entre Colmar et Mulhouse et ses centaines de caves à visiter. 

La Haute Alsace propose de nombreux itinéraires cyclables. Elle accueille notamment le réseau Movelo (qui traverse également l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique et l’Italie). Il s’agit d’une chaîne de location de vélos à assistance électrique. Ces deux roues disposent d’une autonomie allant de 40 à 60 km ; les batteries peuvent être échangées dans une quarantaine de stations sur le parcours.

Place de l'Ancienne Douane à Colmar - © Estelle Tschan
Place de l’Ancienne Douane à Colmar – © Estelle Tschan

Un chapelet de villages bucoliques s’étire jusqu’aux portes de Colmar, au coeur des cépages de gewurztraminer, de riesling, ou de pinot blanc…  Les vignerons y égrènent comme autant de grappes de raisin les appellations de renom, et remplissent de leur nectar les tonneaux des winstub, les bars à vins alsaciens, véritables institutions populaires. Les innombrables exploitations familiales concourent à perpétuer cet art de vivre ancestral autour de la passion vinicole. Colmar est la vitrine de l’Alsace, qui n’a pas usurpé son titre de capitale des vins. Pourquoi ne pas passer, ensuite, par Bernai, berceau de Sainte-Odile, Riquewihr (classé parmi les plus beaux villages de France ou encore Eguisheim, à la sortie sud de Colmar).

Colmar, capitale des vins d’Alsace

Riqewihr, près de Colmar

Colmar, justement, est une étape charnière de la route des vins, au centre de l’Alsace. Son centre historique est classé « secteur sauvegardé ». Le patrimoine y est varié datant du Moyen-Âge jusqu’au XXème siècle. Au niveau culturel, à voir, notamment, le musée d’Unterlinder, situé dans l’ancien couvent des Dominicaines (datant du 13ème siècle) ou encore le musée Bartholdi (dont les salles américaines viennent d’être rénovées au cours de l’hiver 2015). À seulement 2h50 de Paris, en TGV, et à 30 minutes de Strasbourg en train régional, cette ville de près de 70 000 habitants est donc incontournable sur votre chemin viticole alsacien. La mini foire aux vins de Colmar est organisée par le Syndicat viticole de Colmar. Elle rassemble, sur la place de l’Ancienne Douane (voir photo en début d’article), cinq viticulteurs régionaux : le Domaine Schoffit, le Domaine Karcher & Fils, le Domaine Jux et le Domaine Jund. Elle aura lieu, en 2016, du 5 au 15 août.

Le saviez vous? Colmar est la deuxième ville la plus sèche de France

À quelques minutes en voiture de Colmar, on retrouve Eguisheim, élu « village préféré des Français » en 2013 ( 150 000 téléspectateurs de France 2 ont voté en ligne).

Le pays de Ribeauvillé et Riquewihr représente également une étape-clé lorsque l’on parcourt la route des vins de la Haute Alsace. Une litanie de magnifiques villages s’offre alors à vous. Ils sont, pour beaucoup, classés « plus beaux villages de France ». Citons, notamment, Beblenheim et ses nombreuses maisons à colombage, datant des XVIII et XIXème siècles. Saint-Hippolyte est un village célèbre pour son pinot noir, le Rouge de Saint-Hippolyte. Le Domaine Bott, à Ribeauvillé, est conseillé par plusieurs professionnels du tourisme local.

Parmi les bonnes tables, découvrez des Winstub, ces restaurants typiquement alsaciens comme par exemple le Zum Pifferhus 14, grande rue à Ribeaubillé ou encore le Caveau Morakopf à Niedermorschwihr.

Pierre Jochen, directeur adjoint de l’agence de développement touristique de Haute-Alsace conseille : « le Domaine Becker, à Zellenberg, est un lieu extrêmement sympathique. L’hôtesse y parle cinq langues et propose duvin assez remarquable, biologique, qui plus est« .

Maison Jund, à Colmar. Son savoir faire, transmis depuis près d’un siècle, guide aujourd’hui les serpettes de la quatrième génération. Établie dans un ancien relais de poste du XVIe siècle, la Maison propose des chambres d’hôtes et des séances de dégustation de ses vins du ban colmarien : une manière originale d’apprivoiser la ville et sa campagne. 12, rue de l’Ange, 03 89 41 58 72

Voyager en camping car

Pour les camping-caristes, la Haute Alsace dispose de nombreuses aires de stationnement. Les campings restent tout de même la solution la plus sûre pour stationner. Voici une liste, bien sûr non exhaustive, de quelques endroits où s’arrêter.

  • Durant toute l’année, l’aire d’Oltingue, sur la place de l’église de ce village situé à 20 km de Saint-Louis.
  • À 30 km de Colmar, les terrasses du Lac Blanc offrent un cadre agréable. Si le repas est pris au restaurant de l’hôtel, l’emplacement vous est offert. À noter que cette aire ferme trois semaines en novembre et autant en mars.
  • Entre Colmar et Mulhouse, l’aire de Ungersheim est un endroit ombragé, proche de l’Écomusée d’Alsace (attention, point fermé entre janvier et mars).

À lire :

  • Le dictionnaire des vins d’Alsace, de Claude Muller
  • La route des vins d’Alsace, carnet de photographies par Frantisek Zvardon et Mark Grodwohl
  • Riesling Alsace – Son territoire, sa dégustation, de Eric Glatre

Découvrez ici la carte complète de la route des vins en Alsace.

Alexis Mamou

Laisser un commentaire

74 + = 76