Samoëns, la discrète, prend de l’altitude

Samoëns, village de Haute-Savoie aux allures médiévales, fait pâlir d’envie bien des stations alpines. Avec ses maisons anciennes construites par les tailleurs de pierre d’antan, la station séduit par son authenticité. En décembre 2017, le Club Med ouvrira un village au cœur des pistes.

 Par Corine Moriou

La chapelle du hameau Le Bérouze, à Samoëns DR

Au creux de la vallée du Giffre, Samoëns séduit par son charme et son authenticité. Cette station n’attire pas les touristes « porte-monnaie » à la recherche d’un séjour bling bling, mais plutôt les amateurs de simplicité et d’histoire. Ce sont souvent des fidèles qui en parlent à leurs amis et reviennent d’année en année. Berceau des tailleurs de pierre – dont le savoir-faire a été requis par Vauban et Napoléon Bonaparte -, le village est fier de ses maisons en pierre (et non en bois). A tel point qu’un symposium international de sculpture sur pierre se tient à Samoëns, tous les deux ans, pendant la période estivale. Au centre du village trône le Gros Tilleul, un arbre majestueux qui ne passe pas inaperçu. Il aurait été planté vers 1435. On aimerait bien connaître le secret de sa longévité. Moment de détente sur la grande place dont la halle du XVI ème siècle a conservé la vieille balance . Face à la montagne, on parfait son bronzage à la terrasse d’un café. De coquettes boutiques proposent les spécialités gastronomiques et l’artisanat du pays, notamment la Maison de Marie-Louise qui jouxte le fleuriste. Un prénom cher aux Septimontains (c’est ainsi que l’on appelle les habitants de Samoëns en référence aux sept monts environnants), car Marie-Louise Cognacq-Jaÿ, a fondé et légué le Jardin botanique alpin de Jaÿsinia à la commune de Samoëns, en 1906. Un vrai conte de fée ! Mais sans Prince charmant. Bergère du pays, elle est montée à Paris à 15 ans ; elle y a rencontré Ernest Cognacq, un camelot du Pont Neuf. Ensemble, ils ont fondé La Samaritaine et ont fait fortune. Doté de 4 000 plantes du monde entier, ce jardin dispose d’un laboratoire en recherches botaniques et est désormais sous l’éminente tutelle du Musée National d’Histoire Naturelle. « Célibataire, sans enfant, Marie-Louise a créé le Prix des familles nombreuses », précise notre guide. Elle a offert une maison au médecin du village, sous réserve qu’il soigne gratuitement les bébés et les gens pauvres. Elle ne reviendra pas vivre à Samoëns, mais restera très attachée à son village natal. »

LE CLUB MED S’INSTALLE EN HAUT DES PISTES

Grand Massif. © Photo Tristan Shu

Au cœur des des Alpes françaises, Samoëns – 2300 habitants hors saison – bénéficie d’un emplacement exceptionnel, à une heure de Genève et 1h30 de Lyon. Partie intégrante du domaine du Grand Massif, le village est relié à quatre autres stations : Flaine, Les Carroz, Morillon et Sixt-Fer-à-Cheval. On se propulse sur les pistes en huit minutes grâce aux télécabines du Grand Massif Express. A 1600 mètres d’altitude, ce domaine de 265 kilomètres fait le bonheur des skieurs …y compris des débutants. Samoëns, la discrète, sera bientôt sous le feu des projecteurs. En effet, le Club Med va ouvrir un resort sur le plateau des Saix, aux pieds des télécabines, en décembre 2017. Faut-il le regretter ? Ce fut un long débat entre les élus et les habitants… « Le Club Med **** tridents devrait accueillir 900 personnes, puis 1050 avec des chalets individualisés haut de gamme dotés de majordomes. L’investissement global serait d’environ 100 millions. Plus de 22 hectares de pistes supplémentaires sont prévus et 400 emplois directs seront créés dont un tiers pour la population locale. Nous allons recruter 60 nouveaux moniteurs, tandis que les moniteurs du coin seront soulagés de limiter leurs déplacements dans les stations avoisinantes », nous confie Sébastien Baud, Directeur de l’ESF, l’Ecole de Ski Française.

Le Clos Parchet et son Ecomusée © Photo Corine Moriou

Par la route du col de Joux Plane, l’un des mythiques cols du Tour de France, on accède au Clos Parchet qui date de 1815. Simone Déchavassine, 85 ans, la dynamique propriétaire de cette ferme traditionnelle, nous attend de pied ferme. Pas de répit pour l’octogénaire. Elle accueillait, la veille, une équipe de France 3 venue filmer « Depuis Samoëns, Midi en France ». Le Clos Parchet est véritablement l’un des trésors de Samoëns ! Reconstituée selon les us et coutumes du 19 ème siècle, la ferme offre un témoignage de la vie rude des paysans. Les pièces à vivre – cuisine (cuzina), pièce principale (pèle), et chambre avec vêtements et chapeaux d’époque – côtoient l’écurie, la grange à foin, les bâtiments annexes. A l’étage, on découvre des machines agraires, de vieilles carrioles, un métier à tisser, des casques de pompier, de vieux skis en bois, plus de 2000 ustensiles pour les travaux des champs … Et clou de la visite, une maquette démontable représentant la ferme dont la vocation pédagogique séduit les enfants, mais aussi les adultes. « Institutrice en région parisienne, j’ai acheté cette ferme il y a 40 ans, puis j’ai connu Pierre, mon mari qui était alors un agriculteur de la région, raconte Simone. Nous avons voulu raconter la vie de ses ancêtres. La moitié des objets de L’Ecomusée nous appartenait tandis que l’autre moitié a été constituée progressivement avec les dons de gens qui vidaient leurs fermes. C’est une belle aventure, mais je n’ai pas d’enfant auquel légué ce patrimoine. Je réfléchis… »

DU FAT BIKE AU FESTIVAL DE YOGA

En contrebas du versant sud de Samoëns, un autre passionné, Philippe Chevallier, dirige le Dojo de La Piaz. C’est rare un Dojo dans une station de sport d’hiver ! « Au programme il y a de la méditation, des stages de yoga, de Tai Chi, du Shiatsu, des cures ayurvédiques et de detox. Par ailleurs, la marche afghane, basée sur l’attention à la respiration, fait des adeptes », explique Isabelle Cadoux Responsable de la promotion de Samoëns à l’Office de tourisme.

Rendez-vous au Mountain Spirit Sports

 Samoëns la discrète sait attirer les sportifs, hiver comme été, avec la randonnée, le rafting, le canyoning, le VTT… Le fat bike – littéralement le vélo obèse – équipé de pneus surdimensionnés, a provoqué une petite révolution. Jonathan Lancelle, fondateur de Montain Spirit Sports, nous emmène faire une virée au Cirque du Fer-à-Cheval dont le panorama rivalise avec le cirque de Gavarnie. Grandiose, tout simplement. « Sur ce vélo électrique, comptez une prise en mains de vingt minutes, après vous serez à l’aise », nous assure-t-il. La nuit tombe… et         nous ne tombons pas de notre selle grâce à la bonne adhérence des pneus sur la neige. Si la neige est molle, c’est enfantin, on dégonfle les pneus ! Les adeptes du VTT classique découvrent de nouvelles sensations sur ces superbes vélos à 4000 euros pièce.

Ski-joëring autour du Lac Bleu, à Morillon DR

« Autour du Lac Bleu, on peut pratiquer le Ski-joëring qui allie ski et attelage équestre tandis que les enfants peuvent s’adonner au poney-luge ou au cani-kart. Le speed riding avec ski aux pieds et parapente est aussi apprécié ou, plus simplement, le vol biplace en parapente avec un moniteur », souligne Valérie Serpollet, directrice de l’Office de tourisme de Morillon.

Ce soir, dîner dans une yourte dans les Alpages, au départ des Esserts. Arnaud, le sosie de l’acteur Bruno Solo, est l’organisateur de cette échappée. Nous remplissons nos sacs à dos des victuailles. Heureux, ceux qui voyagent léger ! Belle ambiance grâce à l’humour d’Arnaud. Il aurait pu faire du théâtre… Bon nous n’insisterons pas, ces comparaisons avec le showbiz doivent agacer cet amoureux des grands espaces montagnards. Nous chaussons nos raquettes et nous nous suivons sagement en file indienne. Sous la yourte, régalade de la fondue aux trois fromages préparée par la bande de copains improvisée. Puis, la grolle en bois aux six becs (du latin grolles, vieilles chaussures) passe de main en main. Du coup, la descente aux flambeaux est un jeu d’enfants. Certains amorcent la dernière glissade sur les fesses ou, plus sportivement, sur le ventre.

Sixt-Fer-A-Cheval, lieu de tournage de « La jeune fille et les loups » © Photo Corine Moriou

Sixt-Fer-à-Cheval, le petit poucet du Grand Massif, n’a pas usurpé son slogan « Surprenant par nature ». Nous vous recommandons La balade du Bout du monde avec un accompagnateur de montagne qui vous fera découvrir les merveilles de la nature. Avec un peu de chance, vous pourrez observer des bouquetins au moyen d’une longue vue. A la ferme des Gorges des Tines, vous pourrez rencontrer un jeune agriculteur et lui acheter des chevrotins et tommes de la montagne. Le village de Sixt-Fer-à-Cheval – 600 habitants – a été bâti autour d’une abbaye au 12 ème siècle. Laetitia Casta y a tourné La jeune fille et les Loups, un film de Gilles Legrand. Coup de foudre pour Flora Fishbach. La commune offrira un concert de la future star de la pop, dans les jardins de l’abbaye, le 18 juillet prochain. Le premier Festival de Yoga se déroulera les 7, 8 et 9 juillet 2017 avec le célèbre Yogi Simon Park, invité d’honneur. Bref, on n’a pas fini d’entendre parler de Sixt-Fer-à-Cheval qui ose rivaliser avec les Festivals de yoga de Val d’Isère et de Chamonix.

NOTRE CARNET D’ADRESSES

Hôtel Les Glaciers

Hôtel Les Glaciers ***

Au cœur du village, hôtel de charme confortable. Chambre entre 70 à 200 euros selon la saison et le type de chambre. Possibilité de demi-pension et pension complète. Grande piscine chauffée. A l’Apéro S’pace, on sert mojitos et tapas à l’heure de l’après-ski. Tél : 04 50 34 40 06 www.hotellesglaciers.com

Neige et Roc Hôtel et Résidence *** L’hôtel le plus luxueux de Samoëns avec une collection de meubles du pays. Spa, salle de sport et piscine chauffée.Chambre de 130 euros à 330 euros et studio à partir de 670 euros la semaine.Tél : 04 50 34 40 72 www.chalet-studios-neigeetroc.com
Lou Caboëns Restaurant d’altitude aux pieds des télécabines du Grand Massif Express.Tél : 04 50 91 61 87
La Ferme Dunoyer Vue sur les vaches séparées par une baie vitrée de la salle de restaurant. On dîne très copieusement : fondue savoyarde, raclette, potée, diots au vin blanc.Tél : 04 50 34 91 31
Le 8 des Monts Une sélection de bons produits bio, des plats audacieux salués par Michelin.Tél : 04 50 21 30 01
La table de Fifine Une cuisine délicieuse dans un cadre typiquement savoyard.Tél : 04 50 34 10 29 www.table-fifine.com
Chalet Restaurant du fer à Cheval Lieu unique face au panorama du Cirque du Fer à Cheval. Tél : 04 50 89 13 88

Simone Déchavassine © CM

Les Bars où sortir le soir

Red Rock Café Tél : 04 50 58 38 04 The new Clarine Tél : 04 50 34 17 82 Covey’s Irish Pub Tél : 04 50 18 21 15

Le Clos Parchet
Sur les adrets (le versan sud) de Samoëns, visite de la ferme et de l’Ecomusée. Tél : 04 50 34 46 69 www.le-clos-parchet.com

 Arnaud Rando Un programme de sorties en raquettes, kayak, vtt avec un professionnel passionné.Tél : 06 11 72 25 74 www.arnaudrando.com

 Le dojo La Piaz Yoga, méditation, cures ayurvédiques…Tél : 06 87 14 29 55 www.contactledojo.wixite.com

                                                       Mountain Spirit Sports www.mountainspirit-sports Tél : 04 56 12 78 39

Le marché de Morillon © CM

 

Office du tourisme de Samoëns www.samoens.com

Office du tourisme de Morillon www.morillon.fr

Office du tourisme de Sixt-Fer-à-Cheval www.sixtferacheval.com

 

 

Laisser un commentaire

+ 3 = 8