Témoignage d’un curiste à la Léchère en Savoie

Pierre, 78 ans, est parti en cure avec son épouse pour soulager ses problèmes de santé. Il nous raconte son expérience, les soins qu’il a testé et les bons souvenirs qu’il en garde.

cure-la-lechere

“Lorsque je suis tombé sur cette publicité dans un magazine, j’ai pensé qu’une cure en Savoie pourrait me faire le plus grand bien. Cela pouvait soigner mon nerf crural et sciatique ainsi que soulager ma mauvaise circulation sanguine. Le plus difficile a été de convaincre le personnel médical autour de moi, peu convaincu des bénéfices des cures thermales, mais surtout mon épouse, Nicole. Il faut dire que nous étions déjà partis en cure, et que nous n’en avons pas gardé un très bon souvenir. C’était une usine, avec des gens pressés et une hygiène parfois douteuse, donc cette fois, il fallait que ce soit différent !

Remboursé par la sécurité sociale

Nous avons donc envoyé une demande à la sécurité sociale, qui a été acceptée, et nous avons choisi Le Radiana, un hôtel trois étoiles à la station La Léchère, en Savoie. Dans cet établissement, un ascenseur vous fait descendre directement dans les thermes. Le médecin de la cure est situé à 300 mètres de là, et il y a même un spa pour les amateurs. Nous sommes donc partis du Doubs et avons roulé 475 km, bien calés dans notre voiture, pour trois semaines de cure.

Je souffre de problèmes cardiaques, respiratoires et je suis diabétique, donc pour me soulager le médecin a prescrit un forfait de trois soins. Le premier, c’est de marcher à contre courant dans un labyrinthe plein d’eau, le tout pendant 20 minutes. Mais l’activité est fatigante et bruyante : je suis sorti au bout de cinq minutes, épuisé.

Je me suis alors rendu au soin suivant : les jets d’eau. Le médecin a doublé les temps de jets, deux fois dix minutes, pour compenser le premier soin écourté. Debout dans une petite cabine, on reçoit des jets d’eau très puissants dans le dos, qui descendent des épaules vers les jambes. L’infirmière finissait toujours par des jets d’eau froide sur les jambes pour améliorer ma circulation sanguine. Au bout de deux jours déjà, je sentais que je marchais mieux, et j’en ressens toujours les effets !

Ensuite une infirmière m’a conduit au soin suivant : une baignoire avec des bains bouillonnants. Ils font monter un siège par pression d’air pour s’asseoir, et puis ils le redescendent. On a de l’eau jusqu’aux épaules, et on reçoit des vagues de cinq à dix centimètres de haut et des jets sur les chevilles, les hanches, la poitrine et les épaules pendant deux fois dix minutes. C’était tellement agréable que je regrette de ne pas avoir mis le même système dans ma baignoire à la maison !

Une pause santé en couple

Mon épouse Nicole, a eu le même programme de soins que moi, avec en plus une application de boue chaude pour soulager ses problèmes d’arthrose, d’arthrite et de rhumatismes. Elle regrette aussi que tout ça ne continue pas à la maison ! Le programme de soins se répète tous les jours. En arrivant à l’hôtel, nous étions très fatigués tous les deux, et le bilan est vraiment positif ! À l’hôtel, nous n’avons plus de courses à faire, de repas, de vaisselle, on pense à soi, et cela nous a autant reposé le corps que l’esprit.

Nous sommes peu sortis, les journées sont vite passées avec la cure en milieu d’après-midi, mais nous nous sommes quand même promenés dans le jardin public de sept hectares en face de la cure, et fait quelques magasins. Au restaurant, les menus étaient variés, avec beaucoup de poisson. Mon épouse a fêté ses 80 ans le 18 septembre, et pour cette occasion, j’avais fait préparer un menu spécial, avec des babas au rhum chantilly, et une orchidée violette. Le personnel de l’hôtel était très avenant, nous a offert le champagne et l’orchidée a été posée sur notre table tout le temps du séjour !” De bons souvenirs pour affronter l’hiver !

Laisser un commentaire

9 + 1 =