Séjour à Val Thorens

Val Thorens est, à 2 300 mètres d’altitude, la plus haute station d’Europe. Avec Courchevel, Méribel et les Menuires, les amoureux de la glisse disposent de 600 km de pistes, un domaine de 25 000 hectares au coeur de la Vanoise. Nous avons fait l’ouverture.

val-thorens

Il fait très beau et 15°C lorsque le train de Paris longe le splendide lac du Bourget. Difficile d’imaginer trouver de la neige quelque part en ce moment et c’est pourtant la promesse de Val Thorens qui a ouvert mi-novembre. Après 3h30 de TGV et une heure de montée, nous sommes accueillis par du vin chaud et des passionnés d’automobiles tout emmitouflés. Le circuit sur glace Alain Prost que nous avons croisé accueille le trophée Andros. L’évènement cette année est l’arrivée de voitures de compétition électriques. Des prototypes sur batterie dont on n’a pas fini de parler. Mais la température est proche de zéro, le vent souffle et le généreux dîner savoyard (raclette et fondue accompagnées de pomme de terre/salade) tombe à point nommé.

Vive l’altitude !

Le soleil se lève sur le cirque de Val Thorens, (du nom du torrent qui serpente entre les deux valons). Il est temps de chausser les skis et ça tombe bien, les grandes marques offrent ce week-end l’essai de leurs nouveautés. Rossignol fournit les Zenith 9 qui me régaleront tout le week-end. Direction le haut des pistes avec Lod le directeur technique de l’ESF, un belge qui découvrit la station enfant pour soigner l’asthme de son père. Vive l’altitude.

Jusqu’au 9 mai

Peu de neige encore mais 40 % des pistes bénéficient de l’assistance des canons à neige. Par 4, par 6 ou 12, les sièges et cabines sont étudiés pour transporter près de 2 millions de skieurs par an. Oubliés les tire-fesses de grand papa, ça va vite et bien. Mais prenons le temps d’une bonne tarte aux framboises au restaurant d’altitude du Peclet chez Camille, une figure de la station puisqu’il en fut le premier directeur de l’école de ski en 1972. Guide de haute montagne, il a travaillé avec Frison Roche (l’auteur de “Premier de cordée”). Vous le reconnaîtrez à son béret et sa mine bronzée de savoyard aux yeux clairs. Val Thorens apparaît ainsi, un mélange d’authenticité et de passion au service d’un tourisme international et exigeant que les caractéristiques hors norme du lieu font accourir jusqu’au 9 mai, date de fermeture. La saison est donc ouverte.

Renseignements : www.savoie-mont-blanc.com

Tél. : 0 820 00 73 74.

Laisser un commentaire

6 + = 14