Saint Lary, station star et village authentique des Pyrénées

Première station de ski des Pyrénées françaises, Saint Lary sourit aux amateurs de villages authentiques et de belles balades à travers les sapins. Vieilles pierres, musées, gastronomie du terroir, shopping, patinoire, thermes et espaces Sensoria rythment les journées. Les influences ibériques et du sud-ouest s’entremêlent et créent une ambiance festive. 

Par Corine Moriou

L’église et la fontaine de Saint-Lary DR

Vous skiez tous les ans dans les Alpes ? Franchement, c’est d’un banal ! Et si vous alliez dans les Pyrénées ? Perché à 830 mètres, Saint Lary, très joli village typique, aux façades de pierre et de colombages, est la première station des Pyrénées françaises. Pas d’ambiance bling bling, mais une immersion dans la vie d’un bourg de 900 habitants très attachés aux traditions de l’Occitanie. A seulement 30 minutes de l’Espagne, les influences ibériques et du sud-ouest s’entremêlent et créent une ambiance festive. Toulousains et Bordelais y font volontiers la fiesta le temps d’un week-end ou des vacances. La sangria coule à flot. C’est le dépaysement assuré… les Parisiens, on connaît pas ! Mais nous, nous arrivons de la capitale. Nul n’est parfait. Départ de Paris Orly Ouest 15 heures, arrivée Saint-Lary 19 heures. Avec la compagnie Hop, nous atterrissons à l’aéroport de Lourdes-Tarbes. Vraiment fastoche : nous sommes moins fatigués que lorsque nous prenons le TGV pour les Alpes. Les Pyrénées, finalement ce n’est pas si loin. Dépôt des bagages à l’Hôtel Mir, l’établissement haut de gamme cosy, décoré dans un esprit montagnard situé sur la rue commerçante principale, mais légèrement en retrait et donc très paisible. Chambre spacieuse, terrasse côté jardin avec vue sur la montagne. On adore ! Ici, c’est tout petit, tout mimi. On prend vite ses marques. Nous filons au Balthazar, un bar à tapas, puis nous festoyons à l’Izard Café Central (foie gras, magret et gésiers de canard, ris de jeune bovin aux morilles). Voilà que l’on nous conte l’histoire de la station.

Salon de L’Hôtel Mir DR

Créé en 1957, la station de Saint Lary, a fêté ses 60 ans et son premier téléphérique en 2017/2018. Nous y étions venus il y a plus de 20 ans. Et ce fût la surprise ! Le village, déjà charmant, s’est modernisé et a embelli à chaque coin de rue. Les illuminations de Noël scintillent jusqu’à la fin de la saison, le soir c’est magique. Saint Lary, c’est l’histoire et le succès d’une famille. Vincent Mir, homme visionnaire, maire pendant 46 ans, a fait de son village d’agriculteurs et d’éleveurs une station de sport d’hiver avec la complicité de ses habitants qui ont supporté des impôts locaux conséquents. Pari gagné ! Les touristes ont afflué, des emplois ont été créés, le prix des terrains a flambé. Aujourd’hui, on séjourne à Saint Lary pour le ski, mais aussi pour la station thermale, les randonnées dans le Parc national des Pyrénées et la réserve naturelle de Néouvielle.

Paysage en fin de journée © Photo Corine Moriou

Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, la vallée d’Aure est classée Pays d’Art et d’Histoire. Ni révolutions, ni guerres de religions, le patrimoine du pays a été préservé … y compris des grandes surfaces qui dénaturent les paysages. Les villages voisins – Vignec, Soulan, Bourisp – sont tous plus ravissants les uns que les autres. Saint-Lary, c’est aussi l’épicentre de tous les grands cols mythiques du Tour de France (Tourmalet, Apsin, Azet) et les passionnés de vélo de toute l’Europe viennent s’y retrouver. Ils ne font pas dans « le cheap », mais s’offrent le meilleur tandis que les épouses se prélassent aux Thermes. Jean-Henri Mir est l’actuel maire du village tandis que Jean-Marie Mir, son cousin (deux ex-internationaux de rugby), dirige l’hôtel Mir, situé rue Vincent Mir ! Isabelle Mir, championne de ski, a remporté neuf victoires en coupe du monde : la piste baptisée Mirabelle, en son honneur, salue ses exploits. Bref, la famille Mir est incontournable, une famille de champions toutes catégories !

Sur les pistes de Saint-Lary © photo David Vilanova

DE LA GLISSE DANS LES DEUX VALLEES

Nous voilà au pied de la télécabine qui nous propulse à Saint-Lary Pla d’Adet 1700. Pascal, dit Pascalou, moniteur de l’ESF, nous fait découvrir la station. Mise en jambes sur des pistes bleues, puis nous nous échappons sur des pistes rouges dans la forêt de sapins à crochets dont certains ont une centaine d’années. « Le brouillard se disperse. Grand ciel bleu et soleil, c’est le Paradis », nous annonce Pascalou. Pour le fun, nous empruntons un tire fesses qui nous rappelle notre enfance. Même pas tombés ! Au total 700 hectares de domaine skiable, 100 km de pistes et des espaces de free style répartis entre les trois secteurs Pla d’Adet, Espiaube et Le Vallon du Portet. La station est très accessible aux enfants, ce qui lui a valu le recherché label Famille +. Débutants, seniors en quête de ballades tranquilles ou amateurs de sensations fortes, il y a du ski pour tous. Les experts de la glisse peuvent s’amuser à relever des défis sur les 13 pistes rouges et les 10 pistes noires dont Terrenere. « Tu te jettes dans la piste comme si tu voulais te suicider, me conseille Pascalou. Il y a trois choses importantes au ski : la condition physique, la technique, le goût du risque ». Bon ça, j’ai compris, mais de là à mettre en pratique ! Les fous de la glisse et les amateurs de paysages diversifiés prennent le Pass Pyrénées Deux Vallées pour skier à Saint-Lary, mais aussi à Peyragudes, Piau et Val Louron, soit 247 km de pistes ! Une petite fatigue au milieu du séjour ? Astucieux : seules les journées skiées sont réglées par prélèvement bancaire.

Lac de L’Oule DR

Il est 12h30. Par un télésiège nous accédons au Refuge de Loule, situé à 1820 mètres, sur le lac de L’Oule. Panorama sublime aux portes de la réserve naturelle de Néouvielle. Gros atout de Saint Lary : les familles peuvent se retrouver dans les restaurants d’altitude par les nombreuses remontées ouvertes aux piétons et la route. Idéal pour les grands-parents qui accompagnent leurs petits enfants au ski. Sur la terrasse, un bar à champagne Laurent Perrier sera bientôt dressé. Il fait un peu frisquet. Nous optons pour un vin chaud à l’intérieur. Au menu : aiguillettes de canard et tartelette aux myrtilles. Le soleil nous fait de l’œil. Ragaillardis, nous dévalons les pistes jusqu’à 16 heures. Attention aux canons à neige, on en prend plein la figure. Mais ils sont efficaces, car la neige se fait attendre en ce début de saison.

Détente au Sensoria Rio DR

Plongeons avec délice dans une eau de source naturelle à 32 degrés. Jouxtant Les Thermes de Saint-Lary, Le Sensoria Rio reproduit les canyons espagnols avec tourbillons, rivières à contre-courant, cascades, geysers. C’est la détente dans le jacuzzi, les baignoires de bulles et jets massants. Puis dans un hammam, en forme de grotte… à température nettement plus modérée qu’au Maroc. Une bande de potes – uniquement des beaux mecs 30/40 ans – s’est donné rendez-vous. Ca rigole, ça blague… Et leurs rires sont communicatifs. Au Sensoria Spa Nuxe, massage Kashmir. D’inspiration indienne, ce protocole est réalisé avec la fameuse Huile Prodigieuse. Des petites bouillottes sont placées sur les trapèzes, puis les lombaires et les pieds. Evasion, bien-être total ! Les tensions de la journée (sportive, il faut le dire !) s’envolent. Demain, cours de yoga au Sensoria Fitness. Zen nous sommes.

Chaînes à poser © Photo Corine Moriou

En route dans un mini bus pour rejoindre Piau Engaley où Laurent, guide de Pyrénées Trekking dont le slogan est « L’aventure montagne », nous attend pour une « rando-raquettes sur les traces des animaux ». Pour l’aventure, c’est l’aventure. « Vous allez voir, c’est très sympa, mais il neige ! Alors on va s’adapter, ce sera difficile d’apercevoir des animaux ». Le petit groupe de six personnes part à l’assaut du grand blanc tels des détectives espérant néanmoins débusquer des empreintes de lièvres, renards, isards, cerfs, biches… L’exercice est sportif, nos poumons sont oxygénés, mais nulle trace d’animal. Il neige abondamment. Vraiment abondamment. Faible visibilité sur la route du retour. Arrêt pour équiper de chaînes les roues avant. Denis avec son bon sens pratique s’amuse à aider Laurent et son acolythe.

Côte de Porc Noir de Bigorre sauce à l’aigre doux et haricots tarbais © Photo Denis Aubel

Le programme est chamboulé. Nous ne ferons pas une rando-raquettes de nuit pour débarquer dans un chalet chez l’habitante et souper d’une garbure. Pas non plus de motoneige. Et encore moins, « une nuit dans un igloo comme des Esquimaux ». Et oui, Saint Lary propose tout cela… Bien au chaud, près d’un feu de cheminée à La Grange, un restaurant ambiance montagnarde, nous savourons une garbure, la fameuse soupe paysanne du pays composée de légumes, cuisse de canard et jarret de porc. Un plat en soi. Suivent la pintade au miel, la côte de cochon noir de Bigorre, la tarte de roquefort et poires servies tièdes.

Une famille dans la neige  © Photo Corine Moriou

Evènement national : un 1,5 mètre de neige est tombé en deux jours. Des avalanches sont annoncées. Les Hautes-Pyrénées sont placées en vigilance orange. Des équipes de journalistes de BFM TV, LCI, France 3 et autres télés sont au pied des pistes dès 6 heures du matin pour des interviews in situ. Les skieurs et les professionnels des sports d’hiver se réjouissent de ces chutes de neige exceptionnelles. Le week-end s’annonce magnifique, le standard de l’Office du tourisme est saturé par les demandes de réservation. Les commerçants s’activent en prévision de la déferlante des mordus du ski. Mais à Saint-Lary, les bouchons aux remontées mécaniques, on ne connaît pas. D’ailleurs, nous n’avons pas croisé un seul Japonais.

Scène de la Maison du Patrimoine © Photo Denis Aubel

 CULTURE, FUN, DETENTE POUR L’APRES-SKI 

Saint-Lary a revêtu son manteau blanc, et sous les pas de nos snow boots, la neige crisse… délicieusement. Le village ne manque pas d’atouts. La Maison du Patrimoine, toute pimpante, a ouvert ses portes en 2017. La vie rurale d’antan est présentée au travers d’une scénographie réussie. Egalement l’exposition temporaire « la mode au ski à travers la publicité » et l’exposition « Tombe la neige ». Pour tomber, la neige est tombée… Petit détour également par la Maison du Parc National des Pyrénées avec découverte de la faune et de la flore.

La vendeuse du gâteau à la broche © Photo Corine Moriou

Plein de jolies boutiques incitent au shopping. Pulls, écharpes, souvenirs design et de bon goût, gourmandises des Pyrénées… D’origine prussienne, Le gâteau à la Broche déclenche la curiosité des touristes. « La pâte liquide est versée sur une broche de forme conique près d’une source de chaleur. Elle se  solidifie formant des stalactites autour de la broche. Le processus est répété plusieurs fois et donne à ce gâteau, très riche en beurre, œufs, sucre et rhum, l’allure d’un sapin ! », explique la vendeuse. A La conserverie La Vignecoise, un passage obligé, on s’approvisionne en produits du terroir de qualité (porcs noirs, canards gras, veaux d’estive, garbure, vins …). Depuis 25 ans, Jean-Michel Coustalat élève les fameux cochons noirs de Bigorre qui existaient depuis les Mérovingiens, mais étaient en voie d’extinction. La famille Coustalat s’est battue pour regrouper 65 éleveurs et obtenir une Appellation d’Origine Protégée (AOP) pour le « Jambon noir de Bigorre » et le « Porc noir de Bigorre ». « Les truies portent les petits trois mois, trois semaines et trois jours », précise Mathieu, le gérant de la boutique tout en nous présentant une porcine de 150 kilos. Elle est très affectueuse, ajoute-t-il. » Pas le temps de faire connaissance, mais on le croit volontiers. Place à la dégustation. A La Pergola nous nous régalons d’un confit Noir de Bigorre et d’une daube Noir de Bigorre accompagnés d’un Côtes-de-Gascogne, le vin idéal. A Saint-Lary, la neige est blanche, le cochon est noir, une avalanche de desserts arrive sur la table. Nous sommes comblés !

Notre carnet d’adresses

 Office du Tourisme de Saint-Lary 

Office du tourisme DR

Bien identifié avec Patou, la mascotte des Pyrénées.
L’Office du tourisme est installé dans une belle maison de pierres sur la rue principale. Il est incontournable. Ici nous sommes dans la vallée et, d’excellentes adresses à Saint Lary, ne disposent pas d’un site Internet. Alors, le réflexe, c’est l’Office ! 37, rue Vincent Mir 65171 Saint-Lary www.saintlary.com Tél : 05 62 39 500 81

 

Hôtel Mir

Entrée de l’Hôtel Mir DR

Coup de cœur pour cet hôtel chaleureux au centre du village. Grand salon    confortable avec feu de cheminée, bar, terrasse, chambres spacieuses et douillettes. www.hotelmir.fr Tél 05 62 39 40 46

Restaurants

Restaurant Pergola avec sa terrasse © CM

 

La Pergola

Le restaurant gastronomique traditionnel de l’hôtel Mir pour goûter les spécialités du pays. www.hotel-restaurant-lapergola.fr Tél: 05 62 39 40 46

 

Le refuge de L’Oule

Restaurant d’altitude avec vue panoramique. Grande terrasse avec transats et bar à champagne Tél: 05 62 98 48 62

La Grange

La Grange DR

 

Ambiance cosy, excellent service. Garbure suivie de la côte de cochon noir servie … de préférence rosée. Tél: 05 62 40 07 14

 

 

 

La Cas’A Tom

Réputé pour ses fondues, sa raclette et sa sangria. Trois salles, trois ambiances différentes. Tom, c’est le fils du patron, une graine de champion ! Tél: 05 62 39 97 82

Le Café Saint Germais

A la porte du Saint Germais DR

 

A Vignec, deux compères, Petit Tof et Grand Tof (anciens piliers des nuits de Saint-Lary) accueillent les clients amis. Excellente viande rouge (Chuleton) et boudin noir. Tél: 05 62 39 33 45

 

Pyrénées Trekking  Raquettes, Canyoning, Escalade, Spéléologie par des pro qui font aussi le Népal ! www.pyrénées-trekking.fr Tél: 05 62 98 07 64

 

 

 

Bien-être

Espace Sensoria

Au bord d’un bassin DR

 

On démarre par Le Sensoria Fitness (muscu, yoga…), puis Le Sensoria Rio (bains d’eau à 32 °) et enfin Le Sensoria Spa Nuxe (massages). Tél: 05 62 40 71 71

 

 

Boutiques

Maison Coustalat

Une institution ! Les mardis, mercredis et jeudis à 16 heures : visite de l’élevage de vaches et porcs noirs de Bigorre suivie d’une dégustation. www.lavignecoise.com Tél: 05 62 39 48 02

Maison du gâteau à la broche Le spectacle du gâteau qui tourné sur la broche. Tél:  05 62 39 40 91

Musées

La Maison du Patrimoine Mise en scène de la vie d’antan, un voyage à ne pas manquer. Tél: 05 62 40 87 86

Maison du Parc National des Pyrénées Découverte de la faune et de la flore. Tél: 05 62 39 40 91

Laisser un commentaire

33 + = 40