Yoga et Sylvothérapie : le duo gagnant des vacances de l’après-confinement

Le « sylvo yoga » est né ! Pour l’après-confinement, Corine Moriou propose une retraite inspirante « Hatha, Yin Yoga et Sylvothérapie : se ressourcer dans les bras des arbres ». Rendez-vous au Domaine du Taillé, un lieu d’exception entre ashram et boutique hôtel, en Ardèche du sud, près d’Aubenas, du 26 au 31 juillet 2020. 

Par Valérie Obadia

Pourquoi ne pas faire du yoga et se former à la sylvothérapie pendant les vacances d’été ?

« L’après-confinement incite à choisir des vacances « autrement », proches de la nature, et de sa propre nature, en relation avec les arbres qui nous ont terriblement manqués pendant ces derniers mois. Faire un jogging ou marcher derrière les grilles d’un jardin public, ce n’est pas la même expérience pour les citadins que s’immerger dans une forêt en Ardèche « , souligne Corine Moriou, professeure de Hatha Yoga, qui a conçu un programme inédit de sylvo yoga ou le yoga en relation avec les arbres.

Le Domaine du Taillé, lieu de renommée internationale, accueille des stages de développement personnel  dans son cadre enchanteur, en Ardèche du sud. L’espace est immense et la distanciation sociale facile à mettre en pratique. Les participants au stage  » Hatha, Yin et Sylvothérapie : se ressourcer dans les bras des arbres  » font du yoga en plein air avec la merveilleuse et bienveillante complicité des arbres de cette propriété privée de 100 hectares.

Faire du yoga et de la sylvothérapie en forêt
Sylvo yoga au milieu des pins du Domaine du Taillé

Yoga et formation à la sylvothérapie 

Cette retraite s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux pratiquants du yoga et surtout à tous ceux qui désirent se rapprocher de la nature après cette période d’assignation à résidence. « Les cellules de notre corps ont pris conscience combien notre mère nourricière était indispensable à notre bien-être et à notre équilibre, note Corine Moriou

Le yoga et la sylvothérapie se déroulent « hors les murs », dans une forêt multiséculaire de chênes, de pins et de châtaigniers, avec tout le confort nécessaire en plein air : shala (dôme en toile et parquet au sol), tapis, zafus et couvertures.

Formation à la sylvothérapie
Un exercice de sylvothérapie en duo

Au programme, il y a des asanas en contact avec les arbres en utilisant des postures de Hatha yoga et Yin yoga. Se déroulent des auto-massages, méditations et du pranayama au lever du soleil (facultatif pour les lève-tard). Les journées sont ponctuées de marches afghanes, de marches sylviques, de marches des cinq sens en pleine conscience.  Le Land art permet de développer sa créativité artistique de manière ludique en interaction les uns avec les autres. Des balades avec découverte de la forêt et des baignades dans l’Ardèche réjouissent les amoureux de la nature. L’absence de compétition,  le goût de la progression par rapport à soi-même et la convivialité sont au cœur de la pratique dans un cadre bienveillant et ludique.

Basée sur l’enseignement du Hatha Yoga, la retraite comprend un programme complet avec des postures (asanas), des exercices respiratoires (pranayama), de la concentration (dharana), de la relaxation (savasana) et de la méditation (dhyana). Les exercices permettent de partir à la découverte de son arbre intérieur, d’ancrer ses racines, de déployer ses branches, de faire fleurir ses bourgeons et d’en récolter les fruits.

Corine Moriou explique : « Aux beaux jours, nous quittons volontiers le studio de yoga pour faire du yoga au grand air. Le yoga nous rapproche de notre nature profonde. Pratiquer dans la nature apparaît comme une évidence. Bouddha ne s’est-il pas éveillé sous un manguier ? Imaginons une vie sans arbres : ce serait un monde inhumain. Les arbres sont nos discrets compagnons, mais nous ne leur prêtons pas toujours l’attention qu’ils méritent. Pourtant, ils sont toujours là, présents, généreux et nous aident, si nous leur demandons, à affronter les tourments de la vie. Mais nous sommes timides et nous n’osons pas toujours aller à leur rencontre. L’arbre est aussi l’une des postures préférées des pratiquants du yoga. Ce n’est pas tout à fait un hasard… Nous vivons des moments magiques lorsque nous prenons la posture de l’arbre, justement face à un arbre, qui nous apporte son enracinement, sa force, sa paix et sa lumière. »

Détente après le yoga et la sylvothérapie
La piscine d’eau naturelle du Domaine du Taillé

Informations pratiques 

Un plongeon dans la piscine après le yoga
La villa Cristina et sa piscine

L’hébergement proposé par le Domaine du Taillé inclut la pension complète avec une cuisine bio délicieuse. Chaque participant choisit son « Om Sweet Om ».  Au choix : la tente tipi (le plus petit budget), la tente éco-chic en forme d’escargot (joliment meublée avec des meubles en bambou), le chalet en bois, la chambre monacale, la chambre spacieuse dans une maison en grès, la villa Alto, (sorte de luxueuse soucoupe volante posée sur l’herbe), qui accompagne le déplacement du soleil.

Les frais d’inscription au stage sont de 450 euros (400 euros en early bird et pour les couples), hors hébergement. Au total, il faut compter un budget à partir de 800 euros avec le stage, l’hébergement et les repas, hors transport. Pour les Parisiens : TGV de Paris jusqu’à Valence, puis car jusqu’à Saint-Etienne-de-Boulogne à réserver aussi auprès de la SNCF. Pour découvrir le Domaine du Taillé, la retraite et s’inscrire cliquer ici.

A propos de Corine Moriou

Corine Moriou sylvothérapeute et professeur de yoga
Corine Moriou en connexion avec un chêne du Canada

Corine Moriou est professeure de yoga, diplômée de la Fédération Française de Hatha Yoga (FFHY). Elle anime des séances de Green Yoga, avec sa composition personnelle de Hatha, Yin et Partner Yoga. Par ailleurs, elle est sylvothérapeute et elle a suivi le cursus de l’Ecole Buissonnière de Sylvothérapie (EBS). Elle propose des coaching individuels au vert à des des particuliers et dirigeants d’entreprises corinemoriou@gmail.com.

A propos de la sylvothérapie

Depuis le succès planétaire du livre La vie secrète des arbres, de Peter Wholleben, devenu en quelques mois un garde forestier encore plus célèbre que l’amant de Lady Chatterley, les incroyables bienfaits provenant des arbres sont redécouverts par le grand public. La sylvothérapie est un terme récent, mais sa pratique est loin d’être nouvelle. Du latin « silva » (forêt), cette discipline consiste à pratiquer des exercices en relation avec les arbres. Au Japon, sous l’impulsion du professeur Quing Li, les « bains de forêt » appelés Shinrin-Yoku, sont devenus une pratique courante, appréciée aussi bien par les particuliers que les entreprises. Des études scientifiques ont démontré les bienfaits de la proximité immédiate des arbres sur un nombre important de maux : le stress, l’anxiété, les états dépressifs, les troubles du sommeil, le burn-out, le diabète, l’obésité, voire certains cancers.

Laisser un commentaire

12 + = 17