Jacques Legros

Monstre du paysage médiatique Français, Jacques Legros a notamment participé au lancement de France Info et LCI. Papa d’un petit Gabriel, il s’apprête à dire oui à Valérie. Le présentateur du 13H de TF1 s’est confié à Temps Libre.(juillet 2006)

jacques-legros

Tour à tour ingénieur, journaliste, présentateur radio et TV, producteur ou écrivain, quel but poursuivez-vous ? 

J’aime prendre du plaisir, découvrir et rencontrer des personnages. Ce qui me motive par-dessus tout c’est l’aventure. Ingénieur à la DGA, en 1981 j’ai tout plaqué pour lancer une radio locale. Lorsque je travaillais à France Inter, Jérôme Bellay le directeur, m’a fait venir dans son bureau pour me parler de ce qui deviendrait plus tard France Info, la première radio d’information continue. Avant qu’il ne me dise de quoi il s’agissait, j’avais déjà dit oui ! De France Info à RTL en passant par LCI d’où j’ai démissionné 4 ans après pour diriger Andémol avec lesquels j’ai produit “Plein les yeux”, “Les moments de vérité” sur M6 ou encore “Pourquoi comment” sur FR3, jusqu’au 13H de TF1 il y a 7 ans, chaque fois c’est l’aventure qui m’a attiré !

Quelle est la ligne éditoriale du journal de 13h de TF1 ?

Ce que nous cherchons, c’est un traitement de l’information qui ne soit pas uniquement parisien, nous essayons de fabriquer une information désinstitutionnalisée. Si on parle de grève des transports, on va voir les gens concernés, les conducteurs, les usagers. En fait, on essaie de faire vivre en harmonie, Terre, terrain, terroir et Pays, paysage, Paysans. La France ce n’est pas que des gens qui produisent, c’est aussi le plaisir des bonnes choses. Vous savez, un commerce qui disparaît dans une commune, c’est tout le village qui est menacé. Nous ne voulons pas devenir comme les Etats-Unis avec Houston une grande ville et derrière le désert. La France c’est des villages et des gens. Si elle est belle comme elle est c’est aussi grâce à ses habitants.

Le journal de 13H est regardé par plus de 8 Millions de personnes. Mais reflète-t-il vraiment la France multiethnique d’aujourd’hui ? N’est-il pas trop conservateur ?

La France d’aujourd’hui est multiple, diverse, et compliquée. Elle-même manque de repère, et ne sait pas ce que demain sera. Refléter la France d’aujourd’hui c’est mission impossible. On essaie de coller le plus possible à cette image, mais c’est difficile. Conservateur ça veut dire quoi exactement ? Etre attaché à certaines valeurs ? Alors oui, vive le conservatisme ! Etre attaché à des valeurs rétrogrades ? Alors non nous ne sommes pas conservateurs. Mais être attaché à des valeurs fondamentales dans un monde qui manque de repère, vive le conservatisme !

Cet été, la presse “people” a fait couler beaucoup d’encre sur la vie de couple de Jean Pierre Pernault. Qu’en pensez-vous ?

Je ne dirai pas un mot sur ce sujet, il faudra aller demander à Jean-Pierre Pernault.

La presse people ?

La presse people fait son travail. Je n’ai pas de leçons à donner. A mon sens, un personnage public se doit de s’impliquer dans les causes auxquelles il croit. Très concerné par la sécurité routière, et motard depuis trente ans, dans le Bois de Vincennes je mets un point d’honneur à ne pas dépasser 50 Km/h, que ça plaise ou non à celui qui est derrière moi. De par ma position je me dois d’être irréprochable.

La télé réalité ?

C’est avant tout une écriture, au final soit c’est un “torche-cul” soit c’est un très beau roman. Filmer les gens dans leur propre vie oui mais les mettre dans une cage non. En ce sens, le journal de 13 H est un très bel exercice de télé réalité.

Quel genre d’homme êtes-vous ?

Je suis timide et solitaire. Dès qu’il y a plus de 10 personnes autour de moi j’ai envie de partir en courant… Je déteste sortir ou aller au cinéma. J’aime ma famille, la campagne, la nature, les animaux.

La famille, c’est important pour vous ?

Oui, je suis très attaché à ma famille, Valérie ma compagne, nous a donné un petit Gabriel. Il a 11 mois maintenant. Et pour la petite confidence nous avons décidé de nous marier. Félicitations . C’est pour Bientôt ? Oui, dans moins de deux mois nous serons mari et femme.

Et pour la Saint-Valentin, vous lui réservez une surprise ?

Je lui offrirais bien un week-end en amoureux quelque part à l’étranger…

“J’aime l’est Parisien”

“ Nous habitons un loft situé près de la Mairie. J’aime l’est parisien, mais c’est surtout le Bois qui me plaît, j’aime y marcher avec mon chien. Vincennes ressemble à une petite ville de campagne et elle est à la fois un arrondissement de Paris. C’est un bon compromis.”

2 commentaires - Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

+ 3 = 6