Essai : que vaut l’Infiniti Q70 hybride?

Test – Le nouvel Infiniti Q70 hybride (électrique et moteur essence) allie élégance rare et hautes performances avec ses 364 chevaux.

Infiniti est la marque haut-de-gamme du groupe Nissan, concurrente de Lexus, mais laisse une impression encore meilleure. Nous avons eu le plaisir de conduire ce mastodonte version diamant pendant trois jours. Tour d’horizon :

Q70-hybrid : vue de l'avant

Installés derrière le volant, nous avons tout de suite été désemparés par le nombre de boutons (une vingtaine!) sur la console du tableau de bord. Alors, avant de démarrer, il est nécessaire de se concentrer et d’observer calmement l’emplacement de ceux-ci. Pas de panique, le nombre de commandes est impressionnant mais l’on s’y fait rapidement. Parmi eux, celui qui active le mode « forest air » est pratique et original : il permet de diffuser un parfum boisé dans l’habitacle. Retrouvez d’autres essais automobiles sur Temps-Libre Magazine : Kia Sorento, Kia Sportage, Peugeot 508, Toyota Auris hybride,Skoda Octavia.

Hautes performances

À peine sort-on du parc presse Infiniti, à Voisins-le-Bretonneux, nous pouvons tester la nervosité de ce bijou sur la route départementale 36. La boîte de vitesse automatique 7 rapports est très souple et offre une conduite fluide.  Une fois le mode sport enclenché, le moteur devient bien plus réactif et bruyant. Pied au plancher, dos collé au siège, la Q70 nous fait vivre un vrai régal pendant plusieurs secondes d’accélération. Tout ceci sous ses faux airs de voiture inoffensive.

L’auto se recharge avec l’énergie du freinage et de la décélération. Mais le mode hybride sera surtout utilisé à très faible vitesse : dès que l’on appuie un peu sur l’accélérateur, le moteur électrique courbe l’échine et cède sa place au puissant moteur thermique. Un juste dosage qui s’apprend au fil du temps…

Q70 hybrid : tableau de bord

Confort à bord

Très soigné, le poste de conduite est luxueux et ergonomique. Les sièges avant -sellerie cuir bien sûr, chauffants ou au contraire réfrigérants, permettent de nombreux réglages en hauteur et profondeur, y compris pour les lombaires. On regrette, en revanche, que l’appui-coude soit si bas pour le conducteur. De plus, le volant, bien que classe, est un peu sobre et laisse le conducteur sur sa soif de luxe.

Nissan Q70 hybrid : intérieur siège conducteur

Les manoeuvres, quant à elles, deviennent un jeu d’enfant grâce aux multiples caméras embarquées, à l’avant, à l’arrière et sur les côtés. Ainsi, le conducteur bénéficie d’une vision à 360 degrés (voir l’image ci-dessous), utile lorsqu’il se gare en bataille par exemple. Cela se révèle extrêmement pratique sur un parking exigu, où garer un véhicule de ce gabarit peut devenir un dur labeur.

Nissan Q70 hybrid Diamant : ordinateur de bord

L’habitacle est très bien insonorisé, ce qui permet d’apprécier d’autant plus le système acoustique Bose, doté de 16 haut-parleurs, dont deux intégrés à chaque siège avant.

Les particularités 

Avec cette version à empattement long (15 centimètres de plus que le modèle précédent), la berline Infiniti q70 hybridedevient une véritable limousine au confort indéniable. La ligne de la voiture est aguicheuse, et évoque la Maserati Quattroporte. Le capot, très long, est doté de renflements qui confèrent un caractère félin à la voiture mais déstabilisent le conducteur lors des premières minutes d’utilisation.

Bon à savoir : réparer son Infiniti sera bientôt possible dans certains garages Nissan, où les professionnels seront formés à l’entretien de ce type de véhicule. Rançon de la rareté, il peut être difficile de trouver un garage Infiniti en cas d’urgence. Il n’en existe qu’une dizaine en France.

À noter également que l’acquisition d’un véhicule hybride permet, dans la plupart des cas, d’être exonéré, pendant deux ans, de la taxe sur les véhicules de société.

L’infiniti Q70-hybride a tout pour plaire, allure distinguée, grand confort, bonne tenue de route et moteur puissant. Nous pouvons le dire, elle se défend très bien face à ses concurrentes que sont la Mercedes Classe E, la BMW série 5 ou encore la Lexus GS, mais à prix bien plus attractif.

 

 On aimeOn aime moins
Le système I-Key, qui garde en mémoire les préférences Le mode électrique qui se désactive dès que l’on accélère un peu
 L’élégance extérieure et le raffinement intérieur Les rétroviseurs ne se replient pas automatiquement lorsque l’on ferme le véhicule
 Les performances du moteur V6 Le coffre, qui ne contient guère plus de deux valises moyennes

Informations techniques 

  • Moteur essence V6 de 3,5 litres ;
  • 364 chevaux (268 kW) ;
  • De 0 à 100 km/h en 5,3 secondes ;
  • 4,94 mètres de long ;
  • Jantes 20 pouces ;
  • Notre version « Premium » hybride démarre à 48 850 euros.

Poursuivre la lecture :

Par Alexis Mamou

Laisser un commentaire

1 + 8 =