Je teste le relooking avec une vraie Pro

Qui n’a jamais rêvé d’un relooking ? Fringues, coiffure, maquillage, lunettes : passage en revue en douceur avec une vraie Pro du conseil en image. 

par Corine Moriou 

C’est parti ! Ce jeudi, à 10 heures tapantes, Fabienne Dalphin Baucheron arrive à mon domicile. Nous nous sommes rencontrées à l’occasion de la dédicace de son livre « Jouez avec l’énergie des couleurs » à la librairie La Cornaline, dans le 9 ème arrondissement à Paris. La conférence qui a suivi la séance a piqué ma curiosité. Cette ex-comédienne, mannequin et maquilleuse, a plus d’un tour dans sa trousse de maquillage. Formée par Danielle Sèbe, une grande dame du conseil en image, elle exerce ce métier passionnant qui rend les femmes – et les hommes – plus séduisants, épanouis, sûrs d’eux. Bref, ce n’est pas un sujet superficiel. « Il vaut mieux paraître ce que l’on est plutôt qu’être ce que l’on paraît. Le conseil en image, c’est au-delà du relooking. Je prends en compte votre personnalité qui est unique. C’est une démarche en profondeur qui ne va pas vous transformer, mais vous faire évoluer vers votre vérité intérieure, ce qui est le plus beau en vous », assure la coach en image, souriante, joliment vêtue d’un camaïeu rose et pourpre et d’un legging qui met en valeur ses longues jambes. Courage, je suis prête à une remise en question ! Vais-je ressembler à une autre femme demain ? Mes proches vont-ils me reconnaître ? Heureusement, je ne passe pas à la télévision avec Cristina Cordula, la célèbre conseillère en image et styliste franco-brésilienne.

Test de personnalité et portrait chinois

Test de personnalité DR

Mon style actuel décontracté, un brin bcbg avec un zeste de fantaisie me va plutôt bien. A vrai dire, jusqu’à ma rencontre avec Fabienne, je ne me suis guère posée de questions sur mon apparence, mais comme beaucoup de femmes, je me suis laissée guidée par mes envies, mon intuition. Aujourd’hui, je m’accorde une journée centrée sur moi, ça booste mon moral. « Quelle est votre profession ? » Réponse : « Journaliste, heureuse de l’être et de poursuivre ce fabuleux métier ». Sûr, je n’ai pas le même look (ni les mêmes obligations) qu’une banquière d’affaires. D’autres questions fusent : « Si vous étiez un animal, si vous étiez un homme célèbre, si vous étiez une fleur… » Mes réponses doivent être argumentées. « Si vous aviez à choisir un tissu, une pierre précieuse, une épice …. » Conclusion : il y a 50 % de yin (féminin) et 50% de yang (masculin) en moi. Top, cela me semble le bon équilibre ! J’apprends que « ma Maison, c’est L’Eté » avec un soupçon de Printemps. Quésaco ? Basée sur les travaux du peintre allemand Johannes Itten, l’Américaine Carole Jackson a élaboré la théorie des quatre saisons Automne, Printemps, Eté, Hiver correspondant chacune à des personnes de tempérament différent. De chaque saison découlent des couleurs chaudes, froides, claires ou sombres. « Vos couleurs spontanées, naturelles en harmonie avec vous-même sont des couleurs froides comme le bleu, le blanc, le gris, le vert émeraude, le rose. Mais attention au rose ou bleu layette, des couleurs dans lesquelles vous pourriez flotter ! »

Draping et colorimétrie

Choix de la palette de couleurs DR

Démaquillée, à la lumière du jour, je m’installe docilement dans un fauteuil face à un grand miroir sur pied. Fabienne est venue avec toute une palette de somptueux tissus. Démarre un joyeux ballet d’étoffes de couleurs déposées sur mon buste près du visage. C’est ce que les conseils en image appellent le draping ! Une phase essentielle pour connaître ses bonnes et ses moins bonnes couleurs. Pas besoin de se plonger dans une longue réflexion, le verdict saute aux yeux. La peau mate, des cheveux ébène, les tons de bleu, blanc, gris, rose me vont vraiment bien. En revanche, le rouge, le marron, l’orange, le jaune ne flattent pas mon teint. Je suis bluffée, car c’est la confirmation de mon test de personnalité qui a conclu que ma Maison était L’Eté. Le croirez-vous ? Dès ce jour-là, je n’ai plus jamais fait de shopping sans filer directement vers les portants arborant les bonnes couleurs. A moi la robe en jean bleu, le chemisier en soie blanc, le pull rose pâle, la robe à fleurs sur fond bleu, les espadrilles jaunes loin du visage… Je m’en suis donnée à cœur joie éliminant l’idée préconçue qu’il me fallait toute la palette des couleurs dans ma garde-robe. La petite robe noire m’a toujours fait fuir et pour cause ma Maison n’est pas l’Hiver. « Penser que le noir est élégant, c’est la réminiscence du tailleur noir que créa Coco Chanel, mais cette période est révolue. Le noir apporte souvent des ombres sur le visage, une impression de tristesse et de dureté », me confirme la coach. Côté bijoux : l’argent (ou l’or blanc) correspond mieux à ma personnalité et à mon teint. C’est une bonne nouvelle, car je n’aime pas le doré… sauf à l’occasion d’une soirée de réveillon.

Diagnostics maquillage, lunettes et coiffure

Corine Moriou pour un relooking chez le coiffeur DR

« Un maquillage réussi est un maquillage qui ne se voit pas ! Si l’on vous dit que vous êtes bien maquillée, cela signifie qu’il est très visible et que l’on ne voit que lui. Votre physique reste au second plan », explique l’experte à la fois diplomate et joueuse. Pour estomper les rides (compte tenu de mon âge !), il me faut mettre un léger voile de fond de teint fluide dans les tons beige rosé afin d’apporter un effet « bonne mine ». Le but est d’unifier le teint et non de changer sa couleur naturelle. Fabienne m’indique comment utiliser le fard à joues d’une main de velours. Je souris pour appliquer le pinceau sur la partie charnue de mes joues, puis je le dirige vers les tempes en terminant comme si je voulais dessiner un point-virgule. Confirmation de ma « bonne pratique » : je n’ai pas besoin d’un crayon pour dessiner les lèvres, un rouge à lèvres mat s’impose avec des couleurs plutôt claires comme rose boisé, framboise. En revanche, j’ai tout faux au sujet du trait d’eyeliner à la Audrey Hepburn qui donne des « yeux de biche ». C’est DE-MO-DE. Oh là là, cela va être difficile d’intégrer le changement au profit d’un fard noir flouté à la lisière des sourcils avec un peu de mascara noir. Petite astuce : si les sourcils tombent légèrement, ils peuvent être rehaussés par un crayon noir sur la tête. Il va me falloir des cours de maquillage… Place aux lunettes. « Le haut des lunettes doit épouser le sourcil, tandis que le bas doit masquer les cernes », conseille Fabienne. Je réalise que mes lunettes vintage en forme de papillon à l’américaine sont trop grandes et que leurs montures (marrons ou noires) assombrissent mon visage. C’est tellement évident que j’ai envie de les abandonner sur le champ. Bon, mais au prix où sont les lunettes de vue, je vais patienter. En revanche, pour le diagnostic coiffure, c’est plus compliqué. Fabienne m’a suggéré de gommer la légère frange sur le front pour une mèche plus féminine côté droit. Mais voilà, depuis que ma coiffeuse préférée a pris les ciseaux, j’ai toujours cette fameuse mèche dans la figure et c’est franchement agaçant !

Tri de la garde-robe et combinaisons subtiles

Les meilleures combinaisons de la garde-robe DR

J’ai la chance de disposer d’une pièce dressing. Mais les vêtements, chaussures et sacs à mains s’accumulent, car je m’y attache ! La montre tourne, je ne vois pas le temps passer avec ma nouvelle amie qui s’occupe si bien de moi. Au hasard, je sors une robe puis une autre de la penderie et demande conseil à Fabienne. J’attendais des avis tranchés du style : « Il ne faut plus porter cette robe, elle ne correspond pas à vos couleurs et à votre morphologie. » Mais non, Fabienne a une autre approche. Je n’ai pas à mettre mes fringues au panier. Elle me propose plutôt des combinaisons qui me permettent d’avoir un look plus tendance. Ferais-je un peu trop « dame » par rapport à ma personnalité ? Ce n’est pas impossible. « La robe Burberry fait moins stricte en ouvrant les premiers boutons. » Pas très grande, une silhouette mince, le long ne me met pas particulièrement en valeur. « Sous cette robe courte sans manche, il faudrait un haut noir résille avec des manches longues ». « Avec cette robe à fleurs, vous pourriez porter un jean slim et des bottes cavalières plutôt que des bottines ». Ou encore : « Le kaki est en passe de supplanter le noir, mais il est à éviter l’été. » Je prends des notes, pas sûre de me souvenir de tous ces précieux conseils. Les mois ont passé. J’ai intégré les recommandations de Fabienne consignées dans un petit recueil accompagné du nuancier de mes couleurs. Avant c’était une autre vie ! Bizarrement, je me sens plus à l’aise aujourd’hui dans mes fringues… surtout en portant mes nouvelles acquisitions. Je ne pousse plus des cris d’horreur lorsque je me vois en photo. Mon entourage renchérit de compliments sur mon allure générale. Et le vide dressing s’est accompli de lui-même. C’est cela le miracle du conseil en image. Alors mesdames (et messieurs souvent en panne d’imagination), pourquoi ne vous lancez-vous pas ?

Pour aller plus loin

Fabienne Dalphin Baucheron DR

Fabienne Dalphin Baucheron propose des accompagnements individuels dont les tarifs varient de 70 euros (consultation d’une heure) à 700 euros (package conseil en image). Au-delà de son métier de coach en image, elle est conseil en fleurs de Bach, elle utilise les cristaux et les huiles essentielles en lien avec l’énergie des couleurs. Sa palette d’interventions la distingue de ses consœurs. C’est une précieuse alliée pour ceux et celles qui sont intéressés par un travail de développement personnel. Elle aide notamment des personnes en reconversion professionnelle ou à un tournant de leur vie privée. Elle anime des ateliers sur la féminité et les chakras. Elle a publié Jouez avec l’énergie des couleurs pour vous épanouir jour après jour chez Guy Trédaniel et Les 3 clés pour harmoniser vos émotions chez Dangles Editions. www.fabiennedalphinbaucheron.fr sidneylight.fabienne@gmail.com, Tél : 06 82 99 20 20

 

 

Les huit couleurs du Féminin Sacré (et les pierres et huiles essentielles associées)

Laisser un commentaire

4 + 6 =