Vertiges extatiques en ULM à Valmeinier, vallée de la Maurienne

Extension du domaine skiable à Valmeinier cet hiver. Cette station familiale offre des sensations fortes aux plus téméraires.  

Par Corine Moriou

A la recherche d’une ambiance bling-bling ? Tournez le dos à cette station de sports d’hiver. Vous n’y trouverez ni restaurant étoilé, ni manteaux de vison. Valmeinier, 540 habitants répartis sur 11 hameaux, propose de l’authentique au cœur des Alpes du nord. A « Val-minier » jadis, il y avait des mines, le village en tire aujourd’hui son nom. Valmeinier séduit les familles qui ont bonne mine au soleil de Savoie. Avec un front de neige à 1800 mètres d’altitude, ce sont les vacances idéales skis aux pieds à prix doux. Dernière née des stations de la vallée de la Maurienne en 1985, les nouvelles résidences y ont privilégié une architecture locale avec des toits décalés en pierre de lauze. Extension du domaine de la glisse : le domaine skiable Galibier-Thabor qui relie les stations de Valmeinier et de sa voisine Valloire se dote d’une nouvelle remontée mécanique, La Sardonnière, permettant d’accéder au point culminant à 2750 mètres d’altitude. A tester en avant-première un nouveau télésiège ultra confortable de six places (vive les grandes familles, les nombreux amis) et les deux nouvelles pistes rouges. Désormais les skieurs disposent de 160 kilomètres de pistes : 89 pistes dont 8 noires, 34 rouges, 30 bleues, 17 vertes. Rien que cela ! De quoi faire pâlir d’envie bien d’autres stations des Alpes. Valmeinier c’est aussi la station où l’on peut explorer l’ULM, le parapente, le traineau à chiens, le tandemski, le speed riding, le mountain bike… et bien d’autres disciplines qui boostent notre adrénaline.

Saut périlleux à Valmigliss

Valmigliss à Valmeinier DR

Frissons assurés à Valmeinier, on vous le garantit. Nous commençons tout doux par Valmigliss, un nouvel espace ludique en bas de la station. Romari et Delphine ont eu la bonne idée de lancer une aire de glisse avec trottinettes, luges et pistes de snowtubing. Le plus jeune client a trois ans, le doyen 73 ans. Alors téméraire, je m’enfonce dans une grosse bouée rouge qui me fait tournoyer sur la piste avec des virages relevés jusqu’à l’arrêt final ponctué d’un coup de frein sec. C’est amusant, j’ai pris de l’assurance et je décide de tenter le Big Air Bag. « Tu t’accroches aux poignées, tu tends les jambes et tu serres les abdominaux », me conseille Romari. Quelques secondes plus tard, après un saut périlleux, j’atterris sur un immense matelas gonflable. Hourra ! Je ne suis pas arrivée en mille morceaux. Une gaufre et un thé bouillant m’attendent pour me remettre de mes émotions.

La Gwape, le rendez-vous dans le vieux village

Chloé Baret, fondatrice de La Gwape © Photo Corine Moriou

Direction le vieux village Valmeinier 1500. Une petite balade dans les rues pittoresques vaut le détour avant d’arriver à La Gwape, la nouvelle brasserie ouverte en décembre 2018. Chloé, dont les grands parents sont originaires du village, nous y accueille avec un grand sourire. Titulaire d’un master en ingénierie des transports publics, la jeune femme et son compagnon, Aurélien, ingénieur ferroviaire, ont tourné le dos à leur bureau d’études à Paris. Et ils ne le regrettent pas comme bien des jeunes qui ont fait l’expérience de la capitale. Pourquoi ont-ils baptisé leur brasserie La Gwape ? « Gwape, en patois savoyard, désigne celui qui boit beaucoup. En clair, un ivrogne, s’amuse à nous expliquer Chloé. La bière 100% made in Valmeinier est fabriquée avec l’eau du robinet. Cette micro brasserie produit 500 hectolitres par an alors qu’une brasserie artisanale produit 150 000 hectolitres par an. » Des visites guidées avec 15 personnes maximum sont proposées sur rendez-vous. Aujourd’hui, La Gwape est le rendez-vous des moniteurs de l’ESF et de tous les bons vivants ! C’est un bon moyen de faire revivre ce charmant village qui rappelle la montagne d’antan.

Leçon de ski particulière

Pascal Baudin, directeur de l’ESF Valmeinier © Photo Corine Moriou

C’est ma journée de chance. Pascal Baudin, le directeur de L’Ecole du ski français, m’offre un cours particulier. Avec ce natif de Saint-Jean-de-Maurienne, je me sens en confiance. Pas de queues aux remontées mécaniques. Pas de surfeurs qui foncent tête baissée. Nous dévalons des pistes bleues aux noms enchanteurs comme Myrtilles, Reine des Près, Violettes, puis empruntons l’espace Valkid destiné aux petits … et aux grands. Sur la piste du Petit Déjeuner, nous passons les obstacles comme les grosses mains à taper, le tunnel escargot. C’est bon pour la souplesse et le moral ! Sur le versant de Crey du Quart, arrivés au Grand Plateau à 2524 mètres, nous admirons le Mont Thabor dont le pic culmine à 3178 mètres. Pascal, 56 ans de vie dans la Maurienne, me raconte qu’il est plombier chauffagiste l’été, un job d’appoint comme bien des locaux. « Je gagnerais mieux ma vie en Suisse, mais je suis tellement mieux ici ! » Une grande bouffée d’air pur, un selfie pour sceller notre complicité et, la confiance regagnée, je m’élance sur une piste rouge. Puis, c’est le plaisir de la glisse facile dans la belle poudreuse et nous voilà arrivés à La Cabane d’en Haut, un brin affamés. Dans ce chaleureux restaurant d’altitude, nous reprenons des forces en dégustant une potée savoyarde. Je somnole en plein soleil sur l’un des sympathiques canapés en bois agrémentés de de peaux de bête et de coussins.

Le rêve d’Icare à la montagne

Corine Moriou prête à décoller à Valmeinier

Place aux sensations fortes. A Valmeinier 2200 mètres, nous arrivons au camp de base ULM de Nathalie et Franck Toussaint. Sagement, j’attends mon tour pour un baptême de l’air de vingt minutes qui sera (je n’en doute pas) inoubliable. J’en profite pour demander à l’une de mes comparses de filmer mon exploit avec mon I phone. Je m’installe à l’arrière du pilote. Franck me demande de mettre un casque et d’énormes gants. « Tu te tiens à mon siège et tu peux garder le casque ouvert », me conseille-t-il avant de démarrer l’engin, un biplace jaune poussin muni d’une aile mobile, d’un ski avant et de deux skis arrière. L’embarcation me semble bien modeste au regard de l’immensité de la vallée et de ses hauts sommets enneigés. Décollage imminent, Franck fait un petit clin d’œil à la caméra vissée sur l’ULM pour immortaliser le moment. De mon côté, je n’ai plus qu’à ouvrir les mirettes et saluer mes amis au sol lorsque l’ULM virevolte deux minutes plus tard vers eux. Nous survolons le massif du Mont Thabor et les premières frayeurs écartées, j’admire ces étendues immaculées sans nulle trace d’homme. Je suis plutôt d’un tempérament aventurière, mais avec toujours en tête le meilleur calcul de prise risque. Franck, didactique, m’explique toutes ses manœuvres. Rassurée, je savoure ce moment d’extase. Vertiges de l’infini, je me sens pousser des ailes, accomplissant le rêve d’Icare. L’ULM je connaissais, mais avec des skis pour glisser sur le blanc manteau, je ne l’avais même pas imaginé. En France, on ne compte pas plus de quatre stations de sports d’hiver qui proposent un vol en ULM. Franck me prévient : « je vais arrêter le moteur ». Atterrissage au milieu de nulle part et aussitôt nous redécollons. Franck est un pro, pilote depuis 1984, pionnier de l’Ultra Léger Motorisé. Ancien pisteur à Montgenèvre, il travaille avec des équipes et maîtres-chiens – sans oublier son propre chien Imac – lorsqu’on lui demande d’intervenir rapidement pour secourir des personnes en détresse. Une vraie personnalité ! Rien d’étonnant que sa femme et ses deux fils soient également pilotes. A nouveau sur le plancher des vaches enneigé, j’enlève mon casque et détache ma ceinture à regret. Mais d’autres aventures m’attendent dès le lendemain : le ski de randonnée en pleine nature … sous une tempête de neige.

Notre carnet d’adresses

 Y Aller

En train : Paris Gare de Lyon jusqu’à Saint Michel-de-Maurienne, environ 3h37. Puis navettes Trans’dev Savoie (09 70 83 90 73) ou un taxi (Taxi Noël Noraz, 06 23 09 89 23) jusqu’à la station, environ ¾ d’heure.

En voiture : Autoroute A43 jusqu’à Saint-Michel-de-Maurienne (sortie 29) puis 12 km de route départementale

Office du Tourisme de Valmeinier

Résidence de l’Ours Blanc 73450 Valmenier Tél : 04 79 59 53 69 www.valmeinier.com

Réservations Valmeinier

Location d’appartements meublés et en résidences

Par exemple un Pack tout compris Promo : appart 7 nuits et forfait 6 jours à partir de 200,75 euros par personne. www.valmeinier-reservation.com

Hôtel Les Carrettes

© Photo Corine Moriou

Ambiance familiale pour un trois étoiles aux pieds des pistes, plutôt style maison familiale avec quelques animations le soir. Au total 45 chambres de deux à cinq personnes. Demandez un grand lit – et seulement un grand lit – si vous êtes en couple ! A partir de 585 euros la demi-pension.www.les-carrettes.com . Tél 04 79 59 25 45

 

 

Tout shuss à Valmeinier

Ecole de ski française (ESF) Tél : 04 79 59 23 70 www.esf-valemenier.com

Valmigliss, espace ludique de glisse

Romari et Delphine ont lancé leur affaire de glisse hiver comme été. Coût de l’opération : 200 000 euros. Trottinettes, luges et trois pistes de snowtubing sur un espace de 8000 m2. Snack avec paninis, gaufres et frites. Parking Grand Bernard www.valmigliss.com Tél : 06 63 13 82 32

ULM

Avec Franck Toussaint, le Massif du Gros Crey Tél : 06 87 56 44 43. Baptême à partir de 80 euros. Option photos/vidéos à partir de 30 euros. www.ulm-alpes-ardeche.net

Micro Brasserie La Gwape

© Photo Corine Moriou

Valmeinier 1500. Tél : 06 49 57 33 16. lagwape@gmail.com

© Photo Corine Moriou

Le refuge des 3 Diables  

L’adresse bistronomie de la station est née d’une belle histoire. Michel, un gars de la station, a rencontré Géraldine à Lourdes alors que l’un et l’autre y accompagnaient des membres de leur famille. Miracle de l’amour ! Depuis, Géraldine, qui a fait ses classes à l’Institut Paul Bocuse, est la talentueuse Cheffe. Tel : 04 79 20 41 45

La cabane d’en Haut

© Photo Corine Moriou

Restaurant d’altitude avec cuisine mitonnée et grands salons avec canapés et tabourets en bois pour prendre l’apéro ou le pousse-café en plein air avec sa bande de potes.

 

L’Elan Cuisine savoyarde goûteuse et Feu de cheminée.Tél : 04 79 56 82 04

Bar à Coiffer

© Photo Corine Moriou

Un concept amusant avec une cahute à selfie à l’extérieur. Valmeinier 1800 numéro 41.Tél : 04 79 83 17 95/06 31 50 79 48

Spa Le Grand Fourchon

© Photo Corine Moriou

Dans le village de vacances Le Grand Fourchon, il est possible d’accéder, sans y résider, à un petit Spa avec sauna, hammam et jacuzzi. 10 euros de l’heure ou privatisation pour 80 euros. Les soins sont effectués avec la marque Themae par une esthéticienne diplômée.Tél : 04 79 59 21 01. Spa.legrandfourchon@aec-vacances.com

Espace Alu

Musée de l’aluminium des Alpes né de la volonté d’anciens salariés des usines de transmettre leur histoire. Place de L’Eglise. 73140 Saint-Jean-de-Maurienne. Tél : 04 79 56 69 59. www.espacealu.fr

 

Laisser un commentaire

+ 42 = 51