Vins : dénichez les bonnes affaires !

Les foires aux vins font leur rentrée. C’est le moment idéal pour remplir sa cave. Comment débusquer les bonnes bouteilles à petits prix ? Voici quelques conseils.

bouteilles-de-vin

Nul n’est prophète en son pays et la viticulture française connait depuis quelques années une crise due principalement à la concurrence du nouveau monde. Bordeaux vendus trop chers, Bourgognes de qualité irrégulière… Les marques et régions établies, fortes de leurs acquis, ont sous-estimé les consommateurs. De leur côté, les petits producteurs de pays ont compris qu’à la quantité, il valait mieux s’attacher à la qualité.

Résultat, aujourd’hui “vins de table” et “vins de pays” n’ont plus forcément à rougir et leurs ventes augmentent. Seule ombre au tableau, les professionnels du secteur catégorisent à tour de bras : sur l’étiquette, les mentions se multiplient et les différentes appellations (AOC, vin de pays, vin de table) ne suffisent plus à faire son choix.

Comment s’y retrouver sur les étiquettes ?

L’origine

Préférez la mention “Récoltant” à “Négociant”, “Négociant” à “Distributeur” et une coopérative à un groupe industriel. Evitez la mention “élaboré par…” synonyme de manipulation importante du vin dans ses différentes étapes de fermentation, par les techniciens ou “winemakers”.

Lieu de mise en bouteille

Préférez “Au château” ou “à la propriété”, le lieu est précisé sur l’étiquette.

Monocépage ou assemblage ?

Plus il y a de cépages, plus le goût est complexe. Les vins de pays, dont la réglementation exige que 85% des raisins proviennent de la région mentionnée sur l’étiquette, se garantissent de plus en plus d’un seul cépage. Résultat, ils sont plus francs en bouche.

Le millésime

Primordiale pour les vins de garde, la mention de la date de récolte est non obligatoire, mais peut également participer à la sélection des vins de grande consommation.

Bio or not bio ?

La France compte aujourd’hui environ 1 500 exploitations “bio” soit 1,4 % du vignoble français. En réalité, seuls les raisins peuvent être biologiques. Depuis 2005, le célèbre logo “AB” peut accompagner la mention “vin issu de raisins de l’agriculture biologique” sur les étiquettes. Toutefois sachez que la vinification n’est soumise à aucune réglementation et qu’il existe plus de 300 additifs possibles. Pour être sûr que votre vin bio soit aussi bon pour la santé, préférez les vins élaborés d’après la charte de la FNIVAB, (Fédération Nationale Interprofessionnelle des Vins Biologiques). Les pesticides et engrais chimiques sont interdits, les additifs contrôlés et les levures indigènes et naturelles, respectées. Cela donne des vins plus riches en tanins et en sucre naturel. Le goût du terroir n’est pas dénaturé. De plus, on limite l’utilisation du soufre, cause de maux de tête !

*(source Agence Bio pour l’année 2004)

Où acheter ?

Les foires aux vins en grandes et moyennes surfaces :

Incontournables de la rentrée, ces opérations vinicoles affichent des prix défiant toute concurrence. Néanmoins, précipitez-vous dès le premier jour. S’il y a de bonnes affaires : les connaisseurs s’en emparent très rapidement. Essayez de goûter avant d’acheter et si vous dénichez la perle rare, faîtes vos provisions.

Le caviste : Ce professionnel se doit de connaître toutes les bouteilles entreposées dans son magasin. Laissez-vous guider.

Le producteur : c’est le premier interlocuteur. Passionné, il connaît son vin sur le bout des doigts. Comment contacter les producteurs ?
- Dans sa région
- Participez aux foires et salons : endroits privilégiés pour un premier contact.
- L’adresse du restaurateur : si vous avez des affinités avec le sommelier, n’hésitez pas à lui demander d’où vient la bouteille qui accompagne si bien votre repas.

Les Bureaux d’interprofession : ces maisons des vins sont de parfaits interlocuteurs pour partir à la découverte d’une région. Ils proposent aussi des dégustations.

Les conditions de stockage

Les ennemis du vin : la lumière, les vibrations, les courants d’air et les odeurs.

Ses amis : l’humidité, l’aération et une T° moyenne de 12°C.

L’idéal : l’armoire à vin quand on ne dispose pas d’une cave.

 

Laisser un commentaire

+ 61 = 70