La Dilettante, le film

Dans la plupart des films de Gérard Hernandez, la comédie semble être un genre très apprécié par l’homme. C’est donc sans surprise qu’on le retrouve dans le film la Dilettante.  La fiction, qui s’inscrit dans la catégorie des comédies sociales, a tout d’un drame qui met en scène le destin scellé d’une femme dont le dénouement dépend d’un seul homme.

L’histoire d’une femme qui perd tout en voulant tout avoir

« La Dilettante » est un long métrage qui allie humour et drame. Sorti de l’imaginaire de Pascal Thomas, un producteur hors pair, ce film apparût dans les salles françaises le 07 juillet 1999. À l’international, il a été distribué par :

  • « Les films de l’Élysée » en Belgique le 15 juillet 1999
  • « Remstar » au Québec, le 21 mars 2000 et
  • « Nueva Era Films » au Mexique le 21 septembre 2001

En 1h58 min, le film raconte l’aventure d’une femme au caractère quelque peu fougueux et intrépide. Après 15 ans passés en Suisse, Pierrette Dumortier abandonne tout derrière elle et rentre en France. Elle y retrouve des enfants qu’elle avait abandonnés au profit de sa vie en Suisse et qui la méprisent. Pour combler le vide affectif, Pierrette s’empêtra, comme à son accoutumée, dans des situations des plus étranges.

Après s’être lancée dans une histoire d’amour stérile et unilatérale  avec un prêtre, elle finit par s’engager avec un antiquaire. Mais très vite, les choses se retournent contre elle, car un scandale la mènera en prison. C’est à ce moment de l’histoire que Gérard Hernandez fit son entrée sur la scène.

Gérard Hernandez dans le rôle de l’inspecteur de police

Si l’intrépidité de la bonne femme lui réserva une fin bien terrible, voire injuste, c’est à Gérard Hernandez qu’elle dut son salut. En effet, dans la Dilettante, Gérard est l’inspecteur chargé de l’enquête. Entre soupçon et conviction, il mènera l’enquête d’une main de maître et de bout en bout. Il fit preuve à la fois de compassion et de fermeté envers cette femme qui avait été victime de son propre caractère.

Une fois de plus, le public redécouvrit Gérard Hernandez dans une toute nouvelle incarnation qui, somme toute, ne tranche pas vraiment avec la figure ferme auquel nous a habitué l’acteur.

D’autres films de Gérard Hernandez