Lumière noire, le film

Le cinéma français a connu un essor dans les années 90. Fort d’une longue carrière cinématographique, Gérard Hernandez s’est forgé une grande réputation qui lui valut de jouer dans de nombreux films.
Parmi ses films de l’époque, Lumière noire de Med Hondo est un classique, qui a provoqué du remous dans le monde du cinéma des années 90.

Lumière noire, un film-combat

Le long métrage met en scène un ingénieur de la compagnie Air France qui enquête sur le décès suspect d’un de ses amis par la police de l’aéroport. D’après ses investigations, il s’agirait d’une bavure. Pour mettre en lumière les faits, il a besoin du témoignage du seul témoin oculaire des faits qui s’avère être un Malien. Sous la menace d’une expulsion de la part du gouvernement français, ce dernier est isolé dans une chambre d’hôtel.

La connotation politique que revêt ce film lui a valu sa longue traversée de désert. N’eût été la passion de Med Hondo pour son art, nous n’aurions jamais eu le plaisir de découvrir ce film que tous les critiques qualifient de polar à la française. En effet, après plusieurs années de galère, Med réunit tant bien que mal le budget minimum qu’il lui fallait pour réaliser ce film, soit 10 millions de francs français sur les 15 qui lui fallait en réalité.  Le producteur a dû lutter contre le scepticisme des acteurs du cinéma français de l’époque face à la délicatesse du thème abordé par le film.

Finalement, le film sort en 1994, le film réunit comme acteurs principaux :

  • Patrick Poivey dans le rôle d’Yves GUYOT ;
  • Inès DE MEDEIROS dans le rôle de Ghislaine GUYOT ;
  • Charlie BAUER dans le rôle du commissaire LONDRIN, et
  • Gilles Segal dans le rôle de l’inspecteur CADIN

À tous ceux-là s’ajoutent des  acteurs secondaires dont le célèbre Gérard Hernandez.

Gérard Hernandez dans un rôle abstrait

Lumière noire est loin des films dans lesquels Gérard Hernandez est sur le devant de la scène. En effet, l’homme apparait dans le long métrage dans un rôle presque abstrait, avec peu d’intervention. Cependant, il ne manque pas d’apporter sa touche personnelle qui fait qu’on ne regrette en rien cette apparition somme toute discrète.

D’autres films de Gérard Hernandez