Michel Cymes, vedette télé en intime : ses conseils

Depuis 2005, “Le Magazine de la Santé” fait les beaux jours de France 5. Michel Cymes, 53 ans, médecin et journaliste orchestre avec humour cette émission quotidienne aux côtés de Marina Carrère d’Encausse. Rencontre en 2013 :

Avant tout, prenons le temps de regarder les moments les plus drôles de cette émission haute en couleur :

C’est dans son bureau décoré aux couleurs du PSG que je rencontre Michel Cymes, peu après l’émission. En quelques années ce médecin au franc-parler et à l’humour corrosif a su s’imposer comme l’un des journalistes préférés des Français  : dans sa salle d’attente, ils sont près de 800 000 chaque jour à l’attendre sur France 5. Un rendez-vous unique à 13h35 avec, en guise d’ordonnance, des conseils pointus et de la bonne humeur.

Devenir médecin a été une évidence pour vous ?

Non, pas du tout ! Au moment du baccalauréat, je me demandais ce que j’allais faire de ma vie. Mon meilleur ami se tournant vers des études de médecine, je l’ai suivi. Je suis quelqu’un de très influençable (rires) ! La seule vocation que j’avais était de faire un métier qui nécessitait des études longues.

Pourquoi ?

C’est une petite revanche sur la vie car mes parents n’ont pas eu cette chance : faire médecine, c’était aussi pour leur faire plaisir. C’est un métier qui m’apparaissait gratifiant et qui permettait de gagner correctement sa vie. En tout cas, je ne me suis pas levé un jour en disant “je vais sauver le monde !”.

Et pourquoi allier votre métier aux médias ?

Il faut dire que j’ai toujours eu une attirance pour le micro : durant mon internat à Chartres, j’étais responsable de la salle de garde, je faisais déjà l’animation lors des soirées à l’hôpital  ! J’ai aussi toujours adoré expliquer mon diagnostic aux patients. Pour moi, c’est la base du métier !

Comment a commencé votre carrière ?

J’ai commencé par écrire des chroniques calibrées sur celles de France Info, qui s’entassaient dans mes tiroirs  ! Pendant mes études, j’avais rencontré des journalistes lors de rapatriements sanitaires et sur des rallyes. De fil en aiguille, on m’a proposé une chronique sur Europe 2, puis sur France Info.

Aujourd’hui, vous consultez toujours : j’imagine que votre salle d’attente ne doit pas désemplir…

J’avoue qu’au début, entre l’émission et les consultations, j’avais un emploi du temps surchargé ! Aujourd’hui, c’est plus facile : avec Marina, nous sommes entourés d’une équipe d’une centaine de personnes pour préparer l’émission. Et justement, pour ne pas avoir de salle d’attente surchargée, je ne communique ni ma spécialité, ni mon lieu d’exercice aux médias !

Votre émission bat des records d’audience. Comment expliquez-vous ce succès ?

Je pense que cela tient beaucoup au duo que nous formons avec Marina et à la richesse des sujets : c’est la première émission multithématique sur la santé. À tout moment un sujet peut concerner le téléspectateur. On peut donc regarder le programme sans se sentir malade !

Grâce à votre ton et à votre humour, vous avez réussi à attirer plusieurs générations !

Oui, avec Marina nous sommes toujours étonnés par le nombre de jeunes qui nous interpellent dans la rue ! D’ordinaire, ce sont les plus de 60 ans qui s’intéressent le plus à la santé. Je pense que cela est dû à nos nombreux passages au “Zapping” de Canal + ? Nous abordons aussi tous les sujets sans tabou, y compris la sexualité. Finalement, on parle de choses sérieuses sans se prendre au sérieux !

Parce que je lisais beaucoup de bêtises sur les forums. Nous avons voulu lancer un site interactif indépendant avec de la vidéo. Aujourd’hui, le web est à la portée de tous : par exemple, mes parents, à 77 ans, m’envoient régulièrement des mails. Internet présente aussi des dérives dans le domaine médical, notamment sur les forums où les informations ne sont pas toujours fiables et souvent anxiogènes ! Oui et c’est justement ce que nous avons voulu éviter : des étudiants en médecine modèrent le site et des spécialistes prodiguent des conseils et réalisent des tchats avec les internautes.

Aujourd’hui la santé passionne le grand public !

Notre espérance de vie augmente d’un mois tous les trimestres : tout le monde est conscient que l’on peut jouer sur notre santé par certains comportements, pour vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Quels sont vos projets ?

Je souhaiterais faire de Bonjour-docteur. com une référence ! Je prépare également une émission sur les aventures de la médecine et, avec une bande de copains, j’aimerais faire une fiction dans le style de “La vérité si je mens”, mais avec des médecins !

 

Nous avons rencontré un autre animateur de France 2. Lisez son interview ICI !

Laisser un commentaire

4 + 6 =