Comment faire des courses equilibrées

Le Dr Levy-Dutel, endocrinologue, nutritionniste et coauteur du « Grand livre des aliments santé » nous explique comment bien remplir nos caddies.

Mais, commençons par quelques rappels basiques sur le comportement à tenir au supermarché …  A éviter :

Quels sont les aliments à bannir du caddie ou du panier ?

Je ne suis pas partisane des aliments « tabou » car en faisant ses courses, plusieurs critères entrent en jeu : l’aspect nutritionnel, la qualité et le plaisir ! Certains aliments ayant peu d’intérêt nutritionnel, comme le saucisson ou les barres chocolatées par exemple, sont en revanche bons pour le moral ! Ils ne sont donc pas à bouder, mais à consommer avec grande modération !

Et concernant l’aspect qualitatif ?

Vous pouvez vous fier aux labels et indicateurs de provenance de type AOC.

Les matières grasses sont-elles toutes néfastes ?

Non, pas du tout. Certaines sont profitables pour la santé, comme les huiles végétales, celles issues des oléagineux (comme les noix), ainsi que celles provenant de poissons gras comme le saumon, le maquereau, la sardine, etc. Elles sont en effet source d’Oméga 3 et de graisses insaturées, bénéfiques pour le système cardiovasculaire. Les « mauvaises graisses » sont les graisses d’origine animale et laitière. Leur intérêt est moindre, mais ce n’est pas pour cela qu’il faut les rayer de votre alimentation !

Faut-il se fier au terme « allégé » ?

Cela dépend du produit ! La plupart des produits estampillés « light » compensent le sucre par des additifs, pour peu de bienfaits nutritionnels réels, et des prix plus élevés. Par exemple, acheter du chocolat allégé n’est pas un bon choix : il y a moins de sucre, mais plus de graisse ! Le « light » est en revanche une bonne solution pour les produits « génériques » comme le fromage blanc par exemple, pour lesquels les bienfaits sont certains !

Comment fait-on pour décrypter les étiquettes ?

Cela est difficile, elles sont bien souvent illisibles ! Il est donc difficile de savoir quels sont les composants d’un produit fini. Il faut cependant savoir que le premier ingrédient indiqué sur l’étiquette est celui qui est présent en grande quantité ! Évidemment, les plats préparés et une partie des produits industriels sont trop riches en sel et en matière grasse…

Faut-il se tourner vers les produits à base de céréales complètes comme le pain mais aussi les pâtes ?

Ils présentent en effet l’avantage d’être riches en fibres et d’éviter ainsi les pics de glycémie que l’on peut connaître avec les produits à base de céréales raffinées. Toutefois, il ne faut pas être exclusif et tomber dans l’excès : variez les plaisirs !

Laisser un commentaire

+ 10 = 14