L’incontinence : parlons de cette maladie taboue qui touche surtout les femmes

Sujet tabou, en France l’incontinence gâche la vie de 3,5 millions de personnes. En parler, c’est déjà y remédier.

Handicapante au quotidien, cette maladie est psychologiquement difficile à accepter. Ainsi comme nous le définit le Professeur Haab, attaché au service d’urologie de l’hôpital Tenon à Paris, “l’incontinence est un trouble qui se traduit par une perte de contrôle du corps difficile à assumer. Elle nous ramène au stade de la petite enfance où l’on ne maîtrise pas encore ses besoins les plus élémentaires.”.
La personne âgée (ndlr : ce trouble peut aussi apparaitre lors d’une grossesse) se sent souvent honteuse et n’ose pas en parler à son entourage. Elle a tendance à se replier sur elle-même, à mettre un terme à sa vie sociale en déclinant toute invitation de peur de s’exposer à une situation délicate. “Derrière cette souffrance, on ne soupçonne pas le gros travail de dissimulation aux proches et même au corps médical” souligne-t-il.

Panneau toilettes homme / femme : comment aller aux toilettes quand on n'est pas chez soi?

1ere etape de l’incontinence : instaurer le dialogue

Pourtant il est important d’en parler très rapidement car une prise en charge précoce permet de remédier plus facilement au problème. Mais comment aborder l’incontinence sans embarrasser la personne ?
Pour le Dr Haab, il faut absolument “médicaliser le problème. Car bien souvent on assimile l’incontinence à un manque d’hygiène alors que cela n’a rien à voir avec la propreté. Les patients ont besoins de soins specifiques pour traiter l’incontinence urinaire ou fécale” . C’est une maladie à part entière qui touche toutes les couches de la population, sans distinction d’âge, de sexe, ou encore de milieu.

Chez les aînés, l’incontinence est généralement due à une hyperactivité vésicale, qui se traduit par des envies pressantes et brutales. Elle peut-être dite d’effort lorsqu’une pression sur la vessie entraîne des jets d’urine intempestifs et incontrôlables. Elle est la conséquence d’une perte de soutien de l’urètre (canal par lequel l’urine s’écoule de la vessie) ou d’une faiblesse du sphincter (muscle qui permet la continence).

Une prise en charge pluridisciplinaire

Les personnes âgées représentent une catégorie de la population très hétérogène, certaines sont encore très actives et dynamiques, d’autres ne jouissent pas de la même autonomie. C’est pourquoi « il est indispensable d’étudier individuellement leur mode vie et de proposer une prise en charge personnalisée », insiste notre spécialiste. Le corps médical dispose actuellement d’un arsenal de traitements thérapeutiques très large. « Cela va des recommandations de bon sens : éviter de consommer des tisanes et des soupes le soir, différer la prise des diurétiques, à la modification du comportement vésical. “Avec l’âge, la sensation de besoin s’émousse. Autrement dit l’envie d’uriner se fait sentir à la dernière minute. C’est pourquoi il est important de s’habituer à aller aux toilettes à heures précises et ce, avant même d’en ressentir le besoin” insiste-t-il. En passant par la prise de médicaments spécifiques, les anticholinergiques, qui agissent directement sur les envies pressantes, des séances de rééducation du périnée par un kinésithérapeute ou encore l’intervention chirurgicale. Cette opération, appelée TVT (Tension free vaginal tape) consiste à poser sous l’urètre une bandelette en matériau biocompatible (le prolèneR) qui va venir renforcer le système sphinctérien et empêcher ainsi toute fuite urinaire. L’opération a lieu sous anesthésie locale et s’effectue en ambulatoire.

Présentation de l’incontinence par Allo Docteur :

Témoignages

Personne incontinente 1 : 68 ans – homme
“J’ai souffert d’incontinence suite à une prostatectomie totale (ndlr : intervention chirurgicale où l’on enlève la prostate) , comme environ 10 % des patients opérés. Pour enrayer ce problème qui commençait à me peser au quotidien, j’ai suivi des séances de rééducation périnéale. Mais sans aucun succès. J’ai alors opté pour un étui pénien*. Mais les fuites et les irritations étaient fréquentes. Restaient les couches pour slip Tena comme protection. L’ennui, c’est qu’il faut toujours avoir un change sur soi car il faut les renouveler toutes les deux heures. Lorsqu’on est invité chez des amis, c’est toujours ennuyeux comme situation.
Après dix mois de désagréments, j’ai consulté un urologue spécialisé dans la pose de sphincter artificiel. L’opération est bénigne. J’ai pu rentrer chez moi après seulement six jours d’hospitalisation sans ressentir aucune douleur ni aucune gêne. Il faut toutefois attendre un mois avant de mettre l’appareillage en marche. Cette intervention m’a changé la vie et je la conseille vivement à toutes les personnes, hommes ou femmes, qui souffrent d’incontinence au quotidien. De plus, elle est prise en charge à 100 % par la Sécurité Social”.
Personne incontinente 2 : 78 ans – femme
“J’ai commencé à avoir des fuites urinaires intempestives, troubles très gênants il y a environ 15 ans. J’allais sans cesse aux toilettes, exceptée la nuit. Au début, je n’osais pas en parler. J’utilisais des serviettes. Puis sur les conseils de mon médecin, j’ai suivi des séances de rééducation périnéale. Mais je n’ai constaté aucun résultat. L’AAPI* m’a alors orientée vers des kinésithérapeutes spécialisés dans les massages vaginaux. Mais là encore les effets n’ont pas été probants. En 2003, après deux ans de réflexion, j’ai décidé de subir une TVT (voir plus haut) L’opération n’a duré que 30 minutes et s’est faite sous anesthésie loco-régionale. Aujourd’hui, je n’ai plus aucun souci.”

Femme sur des toilettes, culotte aux genoux : incontinence urinaire et incontinence anale

Astuce contre l’incontinence

Pour retenir une envie irrépressible, penchez le buste en avant, jambes tendues. Cette position permet d’inverser la direction de la pression dans le bassin. Dans la rue, faîtes semblant de refaire vos lacets. Cela passera inaperçu !

Contacts utiles

- A.A.P.I.
Association d’aide aux personnes incontinentes,
avenue Maréchal Juin – 92100 Boulogne – Tel : 0875 63 50 60 (prix d’un appel local)
Portable : 06 84 13 81 19 – E-mail : aapi.asso@orange.fr

- Sphère Santé : Un site d’informations et de discussion sur l’incontinence. Possibilité de poser des questions directement à des spécialistes. Vente en ligne de protections urinaires.
Url : http://www.sphere-sante.com. Téléphone : 0820 620 045 (prix d’un appel local)

A se procurer :

Entraînement du périnée par Kari Bo, professeur en kinésithérapie à l’école norvégienne des Sciences du sport d’Oslo. Disponible gratuitement sur simple demande auprès du service consommateur – Tel : 0 820 074 467

Parler de vos maladies au personnel médical, il sera alors en mesure de vous aider. La santé est ce qu’il y a de plus important, préservez la : Faites un bilan après 50 ansAider vos parentslutter contre le lymphome.
Article connexe : tout le monde chante contre le cancer

Laisser un commentaire

73 + = 83