Fugue à La Rochelle

Le temps d’un weekend embarquez à bord d’un train à destination de La Rochelle et ressourcez-vous au bord de la mer… A seulement trois heures de la capitale, se trouve un ilot bobo paisible qu’il vous faut vite découvrir, ou (qui sait ?) redécouvrir ! Suivez le guide…

Petit conseil préalable : un weekend c’est bien mais c’est un peu court. Si vous en avez la possibilité partez trois jours.

Les immanquables

Il est sur toutes les cartes postales… Mesdames et messieurs voici le port de la Rochelle ! C’est le plus grand port de plaisance de la façade atlantique, il vous offre donc de longues discussions autour du choix du bateau que vous pourriez être tenté d’acheter. Les coups de cœur sont permis, faites votre choix ! N’hésitez pas à descendre sur la passerelle et à aborder les propriétaires de ces merveilles. La plupart sont très heureux de partager ce qui est pour beaucoup leur passion. Certains vont même jusqu’à vous faire visiter. D’ailleurs s’il fait beau, vous tomberez sur des groupes en plein apéritif, prêts à vous inviter !

Le port de La Rochelle
Le port de La Rochelle

Après une longue ballade à rêver de péripéties maritimes, si vous ne craignez pas les vents et le vide, montez en haut des tours qui gardent l’entrée du port. Ces deux tours médiévales mythiques, la tour Saint-Nicolas et la tour de la Chaîne, ont résisté aux destructions et protègent le port depuis le XIIIème siècle.

De gauche à doit : la tour de la chaîne et la tour Saint Nicolas
De gauche à droite : la tour de la Chaîne et la tour Saint-Nicolas

L’aquarium de La Rochelle est vraiment fantastique. S’il se met à pleuvoir, réfugiez-vous y, vous ne serez pas déçus. Petits et grands, il y en a pour tous les goûts. Une vraie ambiance y a été créée, de salles en salles découvrez des poissons baignant dans la lumière, des requins nageant sur un fond sonore de musique classique, des « jeux » ou plutôt ateliers pour les âmes d’enfants… Je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher l’effet de surprise !

poissons aquarium de la rochelle

On reste dans le monde de l’enfance… Et oui : syndrome de Peter Pan ! Fatigués de gambader, la grande roue offre aux passants une bonne raison de faire une pause. Et puisque s’assoir sur un banc est bien trop conventionnel pour être Rochelais, en route pour un petit tour dans les hautes sphères ! De là-haut, on observe le port, les ruelles et non loin la gare qui nous rappelle malheureusement que le weekend prendra fin… Mais il n’est pas encore temps de parler du retour.

Tout en simplicité

La Rochelle est aussi une ville où il fait bon de se la couler douce… Avec ses lacs et bien sûr sa côte, l’eau est partout autour de nous pour nous apaiser. Le son des vagues et celui du vent dans les mâts des voiliers sont là pour nous bercer. Un peu plus loin du centre, longez la baie, passez devant la sculpture de « la Vague » de Christian Renonciat et rendez vous plage des Minimes. A marée basse, on prend le temps de ramasser des coquillages, et de marcher dans l’eau abandonnée par la houle dans des cavités et donc réchauffée par le soleil… Tous vos sens sont appelés à la détente !

Plage des Minimes à marée basses
Plage des Minimes à marée basse

Retour dans le centre : il fait beau, il fait chaud… Que manque-t-il au tableau ? Une glace pardi !

Chez Ernest, commerçant situé le long du port, choisissez parmi les nombreux parfums proposés : vanille Grand Marnier, Pina Colada, cookies, tiramisu ou encore mangue passion ou même chewing-gum et bien d’autres encore…

Chez Enerst
Chez Ernest

Pour les repas ne loupez pas les crêperies et bien sûr les moules frites, mais évitez les attrapes touristes du port qui tout en étant corrects ne proposent pas le meilleur rapport qualité-prix. Prenez le temps de déambuler en ville. Le centre-ville de La Rochelle fait penser au Marais parisien, il est constitué d’un enchevêtrement de rues pavées où les maisons regorgent de charme et d’authenticité. Dans chaque rue les restaurateurs proposent des mets pour tous les gouts, et sur les places on tombe sur de petits bistrots festifs, de sorte que se promener prend des allures de marathon culinaire. De plus, sous les arcades se trouvent une multitude de boutiques de marques. En bref vous auriez bien tort de faire l’impasse sur la balade en ville.

A savoir : même si des bus traversent la ville, le plus agréable est de la parcourir à vélo. D’ailleurs la ville propose des vélos qu’on « emprunte » à notre guise. C’est le même système que les vélib’ à Paris. Assurez-vous d’avoir une carte « yélo » si vous y séjournez longtemps. La carte coûte seulement 25 euros à l’année.

Bien sûr si vous êtes logés dans le centre vous aurez peu de marche à faire mais il peut être particulièrement agréable de choisir une maison à louer à proximité de la plage, d’entendre le bruit des vagues au réveil, de prendre son petit déjeuner sur la terrasse face à la mer… On vous laisse imaginer !

Sculpture "La Vague" de Christian Renonciat
Sculpture « La Vague » de Christian Renonciat

En bref, offrez-vous un weekend loin du stress et de la grisaille ! La Rochelle n’attend que vous !

Visite guidée en vidéo :

Et si vous êtes prêts à traverser la mer le temps d’un weekend… Choisissez Londres !

Noémie Pierre

Laisser un commentaire

45 + = 46