L’Irlande, terre sauvage

Nature déchaînée, climat tempétueux mais accueil chaleureux… Vous êtes en Irlande, en plein cœur du Connemara. Panorama des sites les plus ensorcelants

Située à l’ouest du pays, la région du Connemara surprend par l’hostilité de son climat.Les précipitations y sont abondantes (1600 mm par an) et le vent souffle en permanence. Au milieu de landes brûlées, de bruyères et de tourbières (conglomérats de plantes, de racines et d’insectes), vous croiserez peut-être un lièvre, un renard, une hermine ou encore une chauve-souris, le plus fier représentant des lieux étant le poney pur sang.

A quelques km du parc national du Connemara, en direction de Clifden, au cœur des montagnes Twelve Bens, les marécages laissent place à une forêt de feuillus séculaires de 450 hectares, traversée par le Derryclane Lake. Faites une halte au Ballynahinch Castle pour une ambiance « Grand Nord canadien ».

Après une marche « oxygénante », accordez-vous une « cup of tea » au Château. Le décor évoque les riches heures de la pêche aux salmonidés (saumons sauvages, truites brunes, brochets…) réputée pour être l’une des plus fructueuses au monde.

Si vous choisissez de passer une nuit à Clifden, capitale du Connemara, faites un détour par la Skyroad. La fameuse « Route du Ciel » s’étend à flanc de falaises au-dessus de la mer jusqu’à Moyard offrant une vue imprenable sur le relief côtier tourmenté et les îles d’Inishturk, Omey Island, High Island, Inishark et Inishbofin.

Où dormir ?

Byrne’s Mal Dua Guest house ****

Peter Byrne, Clifden, Co. Galway

Tel : 353 (0)95 21171

E-mail : info@maldua.com

Site : www.maldua.com

Où manger ?

Mitchell’s restaurant

J.J and Kay Mitchell, the square, Clifden, Co Galway

Tel : 353 (0)95 21867

« Monts et merveilles »

Au coeur des Maamturk Moutains, la vallée de Maam séduit par la beauté de ses paysages, ses cirques et la richesse de ses vestiges préhistoriques. Au printemps, les premiers rayons du soleil viennent jouer avec les sommets solennels perçant le ciel laiteux et s’évanouissant dans les eaux bleues profondes du Lough Corrib et autres rivières affluentes. Grâce à ses innombrables lacs, cette région est devenue une immense réserve naturelle pour la pêche au saumon sauvage. Dans ce décor saisissant, pas un bruit ne vient troubler la quiétude. Toute trace de civilisation semble avoir disparu. En levant la tête, on aperçoit des centaines de taches blanches. Ce sont des moutons qui se repaissent dans les parcs délimités par des bancs de pierres. De leur laine précieuse, on confectionne les fameux pulls irlandais.

Plages et criques sauvages

Avec ses 3172 km de côtes, l’Irlande possède de magnifiques plages et criques sauvages qui n’ont rien à envier à celles des Caraïbes. Eau turquoise et cristalline, sable blanc,… les marcheurs apprécieront les promenades au crépuscule lorsque le soleil vient s’éteindre sur les dunes (expérience magique) tandis que les nageurs profiteront d’une mer calme et chaude grâce à l’influence du Gulf Stream.

A proximité de Roudstone, petit port de pêche, la Dog’sbay possède un sable doré unique en Europe issu de microcoquillages pulvérisés. Avec sa succession de plages aménagées, la baie de Galway est une immense aire de jeux naturelle. A tout âge, on vient y pratiquer des activités nautiques (kite-surf, planche à voile, plongée…).

Où dormir et où manger ?

St Clerans Manor House*****, Craughwell, Co.Galway, sans doute le plus bel hôtel de l’Irlande de l’Ouest

Tél : 353 91 846 737 email : info@stclerans.com

Au-delà des mers

Petites pépites au large de Galway, les Iles d’Aran abritent plusieurs forts, dont celui de Dun Aengus, (datant de l’âge de fer), suspendu à 80 m au-dessus de l’océan. Des trois îles qui composent l’archipel, Inishmore est la plus grande et la plus touristique. Falaises vertigineuses, mer déchaînée, vent puissant, la Nature règne ici en maître. Propice à la contemplation et à la méditation, elle a inspiré de nombreux écrivains et voyageurs tels que John Millington Synge ou, plus proche de nous, Nicolas Bouvier.

Aller sur les îles d’Aran :

- En avion : avec la Compagnie « Aer Aran ». La traversée dure 10 minutes. Prix : 50 € Aller Retour.

- En bateau : à partir de Galway ou Doolin. Durée : 30 minutes. Prix : de 10 à 20 €.

- Sur place : possibilité de faire le tour de l’île en minibus avec chauffeur-guide. Prix : 10 € l’excursion de 3 heures.

Pour préparer votre voyage en Irlande :

Office de tourisme d’Irlande

33 rue de Miromesnil

75008 Paris

Tél. : 01 53 43 12 24

http://www.irlande-tourisme.fr

Comment y aller ?

Vol Paris-Dublin à partir de 19 euros avec la compagnie Aerlingus. Renseignements sur www.aerlingus.com.

Vols quotidiens Dublin-Galway à partir de 25 euros avec la compagnie Aer Arann. Renseignements sur www.aerann.com

 

Sur le même thème :

http://www.tempslibremagazine.com/recit-de-voyage-oslo-et-dublin/

Laisser un commentaire

+ 8 = 17