Une journée à Phitsanulok

Accessible en train depuis Bangkok ou Ayutthaya, Phitsanulok est peu visitée. Pourtant cette ville dynamique et accueillante constitue le point de départ idéal pour explorer le Nord de la Thaïlande. De plus, Phitsanulok compte de nombreux temples dont le Wat Phra Si Ratana Mahathat qui abrite l’une des effigies du Bouddha les plus vénérées du pays.

Le Bouddha de Wat Phra Si Ratana Mahathat

Un point de départ idéal

Phitsanulok est l’une des plus grandes villes du Nord et se situe entre Bangkok et Chiang Mai.
Véritable carrefour des routes du nord du pays, elle fut la capitale du royaume pendant un quart de siècle. Pourtant elle en conserve peu de traces à cause d’un incendie en 1955 qui la détruisit entièrement, obligeant alors ses habitants à la reconstruire dans un style moderne. Phitsanulok est donc la ville parfaite pour une étape d’une journée car cela suffit pour visiter les sites les plus intéressants de la ville.
Depuis Phitsanulok vous pouvez rejoindre le parc historique de Sukhotai en bus ou minibus. Comptez une heure et 50 à 60 bahts. Vous pouvez également rejoindre Lampang, Chiang Mai ou Chiang Rai en train ou en bus.

Pour notre part nous avions pris le bus d’Ayutthaya à Sukhotai puis nous nous sommes arrêtées à Phitsanulok avant de rejoindre Chiang Mai en train.

Que visiter à Phitsanulok ?

  • Wat Ratburana (Th Phutta Bucha, gratuit)

Moins connu (et donc plus calme) que le Wat Phra Si Ratana Mahathat qui se trouve juste en face, ce temple bouddhique n’en est pas moins intéressant. On y trouve un Bouddha en or vieux de 700 ans et une salle d’ordination orné de fresques datant du XIXème siècle.

                                                                                                         Une fresque de la salle d’ordination                                         

                                                                  Le chédi du Wat Ratburana                                                                               

  • Wat Phra Si Ratana Mahathat (Th Phutta Bucha, ouvert de 6h à 21h)

Ce sanctuaire fut construit sous le règne de Li Thaï en 1357. Appelé également Wat Yai (le grand temple), le Wat Phra Si Rattana Mahathat est surtout connu et fréquenté par les bouddhistes. Ils viennent parfois de très loin en pèlerinage pour admirer le Phra Phuttha Chinnarat, l’une des représentations thaïlandaises les plus révérées et copiées du Bouddha. Parfaite illustration du style Sukhothaï, ce bouddha en bronze serait le plus important après le Bouddha d’émeraude à Bangkok. Le wihaan qui l’abrite fait partie intégrante d’une enceinte carrée dont les corridors renferment des alignements de bouddhas.

Un alignement de bouddhas

Proche de la rivière Nan, ce temple se distingue aussi par la beauté de son prang blanc et doré, que l’on peut apercevoir de loin.

Le prang doré de style khmer du Wat Phra Si Ratana Mahathat

  • Musée folklorique du sergent-major Thawi (26 Th Wisut Kasat, ouvert de 8h30 à 16h30, entrée enfant 25 B et adulte 50 B)

Ce musée présente une grande collection d’outils, de tissus et de photos de la ville et de la province de Phitsanulok. Il se trouve juste en face de la fonderie de bouddhas.

  • La fonderie de bouddhas (Th Wisut Kasat, gratuit, ouvert de 8h à 17h)

On y fabrique des bouddhas en bronze de toutes les tailles, ce qui permet de découvrir les procédés de fabrication derrière les nombreuses statues que vous avez pu contempler dans les temples de Thaïlande.

Où manger ?

Vous trouverez de nombreux restaurants à Phitsanulok mais nous vous conseillons surtout les marchés de nuit où vous verrez de très nombreux stands de nourriture à emporter. Tout y est typique et surtout délicieux !

Prochaine étape : Chiang Mai !

Alice Aubel

Laisser un commentaire

5 + 4 =